Heat

Preview Heat – Raptors : un avant goût du premier tour de Playoffs ?

Le Miami Heat reçoit les Toronto Raptors ce soir à partir de 00h30 à l’American Airlines Arena, dans ce qui pourrait bien être une avant-première du premier tour de Playoffs à l’Est.

Pour vivre au premier tour des Playoffs un remake des demi-finales de Conférence Est de l’an passé, lorsque les Raptors avait éliminé le Heat 4-3, il faudra certainement que Miami grimpe à la sixième place, et que Toronto finisse troisième de la saison régulière. Ce scénario demeure tout à fait probable. En effet, les Raptors, quatrièmes, ont déjà validé l’avantage du terrain au premier tour avec cinq matchs d’avance sur les Hawks, qui n’en finissent plus de perdre sans Paul Millsap (cinq défaites consécutives pour Atlanta), alors qu’il ne reste que onze rencontres à disputer. Ayant assuré leurs arrières, les Canadiens regardent maintenant vers le haut et lorgnent sur ce fameux troisième spot détenu par Washington, qui piétine en ce moment. Les Raptors n’ont plus qu’un match de retard sur les Wizards qu’ils espèrent coiffer au poteau. Pour le Heat, être aujourd’hui à la huitième place de la Conférence Est relève déjà du miracle. Après un début de saison catastrophique, Miami affichait au 14 janvier un bilan de 11 victoires pour 30 défaites, et pointait à l’avant-dernière place à l’Est. Puis la magie Erik Spoelstra, ou Goran Dragic, ou Dion Waiters ou Hassan Whiteside, la magie d’un groupe tout simplement, a opéré. Le Heat enchaine alors treize victoires consécutives (!) et se relance pour atteindre aujourd’hui cette fameuse huitième place, synonyme de qualification pour les Playoffs. Le bilan depuis ce fameux 14 janvier : 23 victoires pour 6 défaites, le meilleur de la Conférence Est. Et le Heat ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Avec une victoire et demie d’avance sur les Bulls et les Pistons, le huitième spot n’est pas encore sécurisé. Et puis surtout, il y a des places à gratter ! Le Heat n’a qu’un match de retard sur des Pacers qui fonctionnent sur courant alternatif depuis une douzaine de rencontres, et un match de retard sur le sixième spot détenu par les Bucks. Même la cinquième place des Hawks n’est qu’à deux matchs devant et reste accessible. En tout état de cause, dans leur quête de remontée au classement, une victoire ce soir serait précieuse pour les deux équipes.

Mais les deux équipes seront handicapées par les absences. Pour Toronto, à l’indisponibilité de Kyle Lowry blessé jusqu’à la fin de la saison régulière, s’ajoute celle de Serge Ibaka, suspendu un match pour sa baston entre big men avec Robin Lopez, mardi face à Chicago. “Je veux jouer au basket, je ne veux pas être suspendu. Comme un homme, j’ai dû me défendre. Je n’allais pas laisser un mec me frapper et fuir,” avait déclaré à ESPN Air Congo, débarqué en cours de saison en provenance d’Orlando en échange de Terrence Ross, avant que la sanction ne soit officialisée. Pas de bol, ce soir, il ne jouera pas. Mais il peut s’estimer heureux que la Ligue n’ait pas eu la main plus lourde. Du côté de Miami aussi on doit composer avec son lot de pépins physiques. Blessé à la cheville gauche, Dion Waiters est encore out pour une dizaine de jours et sera donc absent ce soir, au grand désespoir de tous. Pire, Miami devra peut-être faire sans son mammouth de service, Hassan Whiteside. Nommé joueur de la semaine dernière, le pivot du Heat s’est bien écorché la main droite (sa main forte) contre les Suns mardi. En essayant de contrer un tir de Marqueese Chris, il s’est coupé contre l’angle de la planche, ce qui lui a valu treize points de suture entre le majeur et l’annulaire. Pas joli. Il avait déjà subi la même blessure il y a deux ans et avait dû manquer trois matchs. Et de son propre aveu dans le Miami Herald : “Cette blessure est un peu plus grosse, et elle est plus douloureuse”. Si Hassan va bien tenter de bander ses deux doigts ensemble, il y a peu de chances qu’il soit en état de fouler le parquet de l’American Airlines Arena ce soir, comme il le dit lui-même : “Je sais que mes coéquipiers veulent que je joue. C’est un moment tellement important de la saison. En tant que compétiteur, je veux faire tout ce que je peux pour aider l’équipe. Mais je ne veux pas non plus jouer et pénaliser l’équipe parce que je suis blessé”. Hassan Whiteside devrait donc être remplacé par Willie Reed dans le cinq majeur, et, vous l’aurez compris, ce n’est pas tout à fait la même histoire.

Toronto sans Lowry et Ibaka, Miami privée de Waiters et Whiteside, les deux équipes devront batailler dur pour ressortir gagnante. Une victoire serait très importante dans la quête de troisième place des Raptors, et encore plus précieuse pour le Heat, par encore assuré de faire les Playoffs.

Source texte : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top