Sixers

Joel Embiid va repasser sur le billard : on croise les doigts pour le Process…

Joel Embiid

On espère vite revoir le Process étrenner son sourire et son talent sur les parquets, plutôt qu’à l’infirmerie !

Source image : Compte Instagram Joel Embiid

Blessé au ménisque du genou gauche, Joel Embiid va encore une fois être opéré. Un terrible coup dur pour le pivot des Sixers.

Absent des parquets depuis le 27 janvier et officiellement out pour la fin de saison depuis le 1er mars en raison d’une déchirure au ménisque du genou gauche, Joel Embiid attendait d’être fixé sur son sort. En compagnie de David Martin, le médecin en chef des Sixers, il consultait des spécialistes pour recueillir leurs avis sur sa blessure. Comme nous l’avions annoncé récemment, les chirurgiens envisageaient déjà une opération. C’est désormais officiel, Joel Embiid va être opéré de son genou gauche. L’information a filtré via Marc Stein d’ESPN et a été confirmée dans la foulée. Reste maintenant à savoir quelle sera la durée d’indisponibilité d’Embiid. Cela dépendra de l’ampleur de l’opération. Si l’intervention est mineure, le Camerounais peut s’en tirer avec six à huit semaines de convalescence, un moindre mal. En revanche, si la déchirure est plus importante, cela pourrait aller jusqu’à six à huit mois

On n’a plus qu’à croiser les doigts pour que le Process ne soit pas éloigné des parquets trop longtemps. Faut-il le rappeler, le numéro 3 de la Draft 2014 n’a pas joué lors de ses deux premières années en NBA en raison d’une blessure au pied. Il a donc fait ses grands débuts cette saison. Et quels débuts ! En 31 matchs, Joel Embiid a tourné à 20,2 points, 7,8 rebonds, 2,5 contres, 2,1 assists et 1 steal de moyenne en seulement 25 minutes par match ! Un Rookie Of The Year en puissance, stoppé net par un genou grinçant en milieu de saison. Après deux ans sans fonctionner, la machine Embiid a surchauffé au bout de 31 rencontres en à peine trois mois. Logique.

Malgré ce nouveau coup d’arrêt dans la progression de Joel Embiid, nul doute que le Process a les moyens pour devenir le pivot le plus dominant de la Ligue à l’avenir. Son association avec Ben Simmons pourrait faire des ravages dès l’an prochain. A condition que son opération ne l’éloigne pas trop longtemps des terrains…

Source texte : Sports Illustrated


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top