Nuggets

Preview Denver – Cleveland : des Nuggets en mode pépites ou poulets pour arrêter la cavalerie ?

Nikola Jokic

Alors, pépites ou poulets du Colorado ce soir face aux Cavaliers de l’Ohio ?

Source image : YouTube/Denver Nuggets

Les Denver Nuggets reçoivent les Cleveland Cavaliers. Huitième spot à l’Ouest pour les uns, première place à l’Est pour les autres, l’enjeu sera de taille au Pepsi Center cette nuit à partir de 2 heures du matin.

A la surprise générale, les Nuggets, qui affichent un bilan de 33 wins pour 37 losses, sont toujours présents à la huitième place de la Conférence Ouest et qualifiés pour les Playoffs. Avouez que, vous non plus, vous n’auriez pas parié sur eux ! On misait plutôt sur le talent des Blazers, l’expérience de Dallas voire l’éclosion des Wolves pour décrocher ce dernier spot qualificatif. Mais les Nuggets ne sont pas là par hasard. Nikola Jokic s’affirme à seulement 21 ans comme un futur grand pivot de la Ligue. Le Serbe aux mains en or tourne cette saison à 16,2 points (à 58,2% au tir), 9,4 rebonds et 4,7 assists par match et ne cesse d’impressionner par son toucher mais aussi sa vision du jeu et sa qualité de passe. A ses côtés, l’ailier italien Danilo Gallinari est pour la deuxième saison consécutive le meilleur marqueur de la franchise, avec 17,7 points par match. Le jeune arrière de 22 ans Gary Harris est en train d’éclore et montre déjà tout son talent offensif avec quasiment 15 points par match à 50% au tir. Enfin, en sortie de banc, l’ailier Wilson Chandler (qui a tout de même été titularisé lors la moitié des matchs) et l’arrière Will Barton apportent scoring et intensité défensive. A la mène, c’est désormais Jameer Nelson qui officie avec toute son expérience à la place d’un Emmanuel Mudiay en galère. Bref, Denver est une équipe complète et équilibrée bien coachée par Mike Malone. Il va tout de même falloir batailler jusqu’au bout pour aller en Playoffs car les Blazers reviennent fort. En effet, Portland n’est plus qu’à un match derrière Denver, un tout petit matelas d’avance que les Nuggets conservent grâce à Milwaukee, vainqueur de Portland hier. Et les Blazers ont un énorme avantage dans cette course aux Playoffs : ils joueront neuf de leurs douze derniers matchs à domicile, quand les Nuggets se déplaceront à huit reprises sur cette même période. Autant dire que la réception des Cavaliers ce soir est quasiment un must win pour Denver, surtout après les deux défaites frustrantes contre les Rockets samedi (105-109), puis lundi (124-125). Heureusement pour les Nuggets, ils devraient pouvoir compter sur les retours de deux éléments clés : Danilo Gallinari et Wilson Chandler respectivement blessés légèrement au genou et à l’aine et qui étaient forfaits lors de la double confrontation face à Houston. A leur sujet, Mike Malone a “bon espoir”, comme il l’a dit au Denver Post.

Pas de chance pour les Nuggets : s’ils veulent renouer avec la victoire ce soir, il faudra faire tomber les champions en titre au complet. Kyle Korver, blessé au pied depuis deux semaines, sera en tenue ce soir et c’est l’intéressé qui le confirme sur cleveland.com : “Je me sens beaucoup mieux, je suis reposé, mon pied s’est consolidé.” L’inusable Tristan Thompson devrait quant à lui jouer son 440è match de suite, la plus longue série en cours parmi tous les joueurs en activité. Après avoir failli perdre ses incisives suite à un coup de coude involontaire de Julius Randle, T.T. a fait un petit tour chez le dentiste et il est prêt à jouer. Les Cavaliers seront donc au complet et reposés puisqu’ils n’ont plus joué depuis dimanche et leur victoire sur les Lakers. Qui plus est, la veille, Tyronn Lue avait ménagé ses cadres contre les Clippers. Ce choix lui a d’ailleurs attiré les foudres d’Adam Silver, le patron de la NBA, qui a demandé aux propriétaires de franchise de l’inclure dans les décisions qui consistent à laisser au repos des stars. LeBron James ne l’entend pas de cette oreille : “Je ne comprends pas pourquoi ça devient un problème maintenant”, s’interroge-t-il sur cleveland.com. “Notre coach n’a pas la stature de Pop donc il se fait tuer pour ça.” Il est vrai que la Ligue se montre beaucoup moins tatillonne avec Gregg Popovich, pourtant coutumier du fait. Et LeBron de conclure : “Donc je dois continuer à gagner pour aider mon coach à avoir une raison de laisser ses joueurs au repos.” Remonté, BronBron aura aussi à cœur de gagner pour tenir les Celtics à distance, Cleveland n’ayant que deux matchs d’avance sur Boston au sommet de la Conférence Est.

Si en plus d’être au complet, les Cavaliers sont motivés, ça va devenir très compliqué pour Denver. Pourtant, la victoire est essentielle pour les Nuggets en vue des Playoffs, dans un de leurs derniers matchs à la maison !

Source texte : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top