Blazers

Damian Lillard sur une autre planète : 49 points à 9/12 du parking, le sniper était en feu !

En déplacement à Miami hier soir, et après avoir géré du côté d’Atlanta la veille, Damian Lillard a réalisé la meilleure performance de sa saison devant un public bluffé à l’American Airlines Arena : Dame était tout simplement inarrêtable ce dimanche.

On parlait hier, justement. Du fait que chaque année, comme le changement de saison ou le changement d’heure, le meneur de Portland activait son mode bestial après le All-Star Weekend, de façon automatique. Du fait que même si c’était difficile à expliquer, les faits étaient là : plus le printemps approche, plus Lillard devient agressif. Tournant autour de la trentaine de points de moyenne depuis le 23 février, le sniper avait surtout mené les siens vers 8 victoires en 12 rencontres, ce qui permettait à ses fans de croire de plus en plus à une participation en Playoffs. Pression tout-terrain sur les Nuggets, il fallait cette fois gérer en back-to-back à Miami, ce qui n’est pas la plus mince des affaires quand on connaît le bilan du Heat en 2017 et la capacité d’Erik Spoelstra à trouver une faille chez l’adversaire devant son public. Et tout au long de la rencontre, les habitants de Sud-Plage tenaient bon, se basant sur Hassan Whiteside en première mi-temps avant de donner les clés du camtar à James Johnson dans la seconde. Bonne balance collective, bonne ambiance de fin de semaine, ça sentait la nouvelle grosse victoire pour le Heat. Sauf qu’en face…

… en face, c’était du Damian Lillard quatre étoiles. Une performance écoeurante, des ficelles brûlantes, un festival de deux périodes qui furent magnifiquement gérées et montraient toute l’importance du joueur dans son effectif. Deux petites minutes de repos ? Miami revenait au score. Et dès que Lillard rentrait sur le terrain ? Les fans de l’AAA soupiraient. Car après les 21 points de la première mi-temps scorés dans un registre des plus propres et variés, Dame en claquait 28 après la pause, notamment dans ce dernier quart-temps dont il a fait sa signature. Pull-up de 8 mètres, ficelle. Drive dans la raquette, panier avec la faute. Le regard presque vide, le visage figé, Lillard était dans une de ces zones qui font que vous ne pouvez être touchés. Pauvres Goran Dragic et Tyler Johnson, Josh Richardson et compagnie, envoyés en sacrifice humain sur celui qui voulait encore une fois être All-Star. Façon de se motiver en deuxième partie de saison ? Peut-être bien, mais en tout cas la seule chose qu’on pouvait faire hier soir, c’était observer un artiste inspiré et le laisser terminer la concurrence. La meilleure performance de sa saison, dans un des moments les plus importants.

49 points furent inscrits par Damian Lillard, en seulement 21 tirs pris au total, dont un merveilleux 9/12 à distance (record personnel égalé). Avec des Blazers qui veulent leurs Playoffs et des missions à valider tous les soirs, le franchise player de Portland a rappelé qu’une fois chauffé, il y a très peu de monde qui peut défendre sur lui.

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top