Rockets

James Harden l’infatigable : 40 points, en back-to-back, et 4ème triple-double de suite please !

La défaite de la veille avait été frustrante. Trop frustrante pour pouvoir en accorder une deuxième : James Harden a mis les Rockets sur son dos et a mené sa franchise vers un gros succès chez les Nuggets (109-105).

On en parlait justement, ici. Du fait que sur cette fin de saison régulière, en tête-à-tête avec Russell Westbrook pour ce qui est de la course au titre de MVP, le barbu de Houston allait devoir taper du poing sur la table. Que non seulement Harden allait devoir continuer à mener les siens sur le podium de la Conférence Ouest, mais qu’en plus de ça il devait tenter de regarder l’animal d’OKC droit dans les yeux, numériquement parlant. Well, ce qu’on peut dire aujourd’hui, c’est que James a plutôt bien capté l’importance du moment, en réalisant un nouveau petit chef d’oeuvre dans le Colorado. La fatigue du back-to-back, de cette saison encore jouée à fond la caisse, de ces minutes accumulées, de la pression engrangée, tout ça devait forcément impacter son jeu. L’an dernier ? Il aurait probablement laissé tomber. Mais cette saison, Harden ne veut plus lâcher de rencontre, et cela se voyait plus que jamais hier soir, lorsque les Nuggets poussaient son équipe dans ses derniers retranchements.

Jamais facile de jouer à Denver, entre jeunesse folle et altitude. Les gamins de Mike Malone profitaient justement de ces avantages pour mener le début de rencontre, notamment grâce à Juancho Hernangomez et le bon boulot de Jameer Nelson. Menés à la pause, les Rockets devaient puiser dans leurs ressources et trouver un moyen de renverser la vapeur. Un scénario qui ne menait que vers une piste, l’autoroute numéro 13. Scorant 18 points en sortie de vestiaire et remettant son équipe dans le siège du conducteur, James Harden punissait chaque défenseur avec une maîtrise et une patience admirable. Lancers, création, tirs à distance, sérénité, tout pour calmer le jeu et rassurer ses coéquipiers comme ses fans, voulant éviter deux défaites en 24h. Même après une sale chute qui le voyait rester une bonne minute au sol, le Barbudo se relevait pour ne pas abandonner. Dans le dernier quart, Denver tenait bon et voulait la peau des Texans, mais Nene, Capela et le banc venait enfin en aide au barbu. Le plus gros du boulot avait été fait, il fallait simplement verrouiller la gagne sans trembler. Une tremblotte qui ira plutôt dans le camp des Nuggets, la même jeunesse efficace de la première mi-temps pénalisant l’armée du Colorado au finish. Exténué mais heureux du travail accompli, Harden quittait le terrain sans en faire une tonne. Juste conscient qu’il avait encore fait le boulot, comme un grand.

40 points, 10 rebonds et 10 passes plus tard, un quatrième triple-double de suite plus tard et un back-to-back plus tard, James Harden peut enfin se reposer. Il fallait que le leader des Rockets joue comme un MVP, mène les siens vers la gagne et ne montre pas de fatigue en déplacement : missions toutes accomplies. 

Couverture

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top