Hawks

Dwight Howard au Hall of Fame : pour lui c’est acté, pour les autres ce sera plus compliqué

Dwight Howard
Source image : ESPN

Loin de ses meilleures années dans les raquettes de la Ligue, Dwight Howard reste une force intérieure qui peut changer un paquet de rencontres. De là à parler de lui comme un Hall of Famer dès aujourd’hui ?

Oui, selon le monstre aux épaules en titane, il finira bien au Hall of Fame lorsque sa carrière sera terminée. Ce qui fait doucement rire un paquet de monde compte-tenu de l’image que Dwight possède dans le grand public, mais devrait un peu moins faire ricaner certains une fois qu’on se penche un peu plus près sur le dossier. Il faut dire qu’à seulement 31 ans, Howard a encore un bon paquet d’années à jouer devant lui, même si l’impression générale est celle de l’avoir vu dans la Ligue depuis vingt ans. Passant d’Orlando à Los Angeles pour finalement aller à Houston, le bonhomme a enfin retrouvé sa paix intérieure en rentrant à la maison, du côté d’Atlanta. Les Hawks lui ont offert le poste idéal pour se relancer, sorte de patrouilleur ultime avec un peu d’expérience et de responsabilités, histoire de ranger dans un tiroir le clown qui agaçait pas mal de monde. Et interviewé par Marc Stein de chez ESPN cette semaine, Dwight n’a pas hésité longtemps lorsque le sujet du Hall of Fame a été évoqué. Alors, ton dossier mon grand, il a sa place à Springfield ?

“Aucun doute là-dessus. Je pense que c’est souvent balayé à cause de ce qui s’est passé à Orlando et la perception qui en est faite. Tout ce que les médias ont fait aussi. Si vous regardez simplement d’un point de vue basket, et je ne parle pas de moi, gagner trois titres de Défenseur de l’Année (consécutifs) cela n’avait jamais été fait. Mener la Ligue au rebond pendant six ans, toutes ces choses le méritent.”

C’est qu’il a pas tort, ce bon Howard. Huit fois All-Star, trois fois Défenseur de l’Année, menant le Magic aux Finales NBA de 2009, Dwight a déjà un CV bien fourni. Et il lui reste largement assez de temps pour le gonfler. Par exemple, rien qu’à titre individuel et statistique, le bodybuildé terminera dans les hauteurs de tous les autres Hall of Famers. En tant que 23ème rebondeur all-time aujourd’hui, il terminera certainement dans le Top 15 où ses collègues du Top 20 sont tous au HOF. En tant que 23ème contreur all-time aujourd’hui, il montera potentiellement jusqu’à l’entrée du Top 10. En tant que 100ème scoreur all-time aujourd’hui, il fera le nécessaire pour craquer le Top 50 sans avoir à forcer son jeu. Alors certes, il lui faudrait de nouvelles Finales NBA et évidemment un titre pour cimenter son immense carrière, mais comme Dwight le dit lui-même, il sera difficile de le mettre de côté lorsque son CV sera présenté à Springfield. Simple question d’encre laissée derrière lui, de récompenses individuelles et de domination numérique.

S’il souhaite éviter tout débat sur la planète basket ? Qu’il offre un titre historique aux Hawks, chez lui, à Atlanta. S’il y arrive, la question ne se posera plus vraiment, même en tant que 2ème ou 3ème option.

Source : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top