Blazers

Damian Lillard en sortie de All-Star Weekend : chaque année c’est la même, Dame prend feu

Damian Lillard
Source image : ESPN

Ce sera peut-être sa signature, dans sa carrière. Ce dont on se souviendra notamment, en voyant le All-Star Game approcher. Encore une fois, Damian Lillard a passé la vitesse supérieure après le weekend de festivités.

Qui ne se souvient pas de ce qui s’était passé l’année dernière, lors de la saison rêvée proposée par les Blazers ? Auteur d’une remarquable régulière sur les trois premiers mois de compétition, le meneur n’avait malheureusement pas été invité à participer au match des étoiles, ce qui avait créé beaucoup de bruit sur la planète basket. Clutch, infernal et leader, Lillard avait agit comme d’habitude, laissant les autres faire le blabla pendant que lui se concentrait sur son jeu. Et en sortie de break justement ? Damian veillait à faire payer tous ceux qui doutaient de lui, comme tous ceux qui avaient été sélectionnés devant lui. Fatigué mais toujours aussi compétitif, Dame offrait à son peuple une seconde partie de saison royale, augmentant sa production pour atteindre des moyennes magiques. Un élément de comparaison ? Plus ou moins les mêmes bases numériques que Stephen Curry cette année, rien que ça. Cependant, on se demandait s’il allait nous remettre les couverts, dans un contexte nettement différent. Finies les déclarations d’amour venant du public, finis les hommages à lui et son équipe inattendue, cette fois Lillard se prenait une blinde de critiques pour avoir justement échoué dans sa mission principale, celle de mener ses Blazers encore plus loin. Des blessures, des nouveaux joueurs, une cible sur son dos, Damian ne vivait pas la même aventure que l’an passé… sauf que sa détermination restait la même.

Et depuis le All-Star Weekend, comme il y a un an, Lillard a passé la vitesse supérieure. Calendrier dans son sens, corps en pleine forme, poignet bien chaud, le numéro 0 a commencé à envoyer du steak en mettant Portland sur son dos. Westbrook dans sa poche, Kawhi sous son paillasson, sur ce dernier mois de compétition l’animal n’a passé que quatre soirées sous la barre des 25 points. Et si sa production individuelle est bien meilleure, celle de son équipe l’est aussi : en 12 matchs depuis le break, Portland est reparti 8 fois avec la gagne, ce qui permet de garder le Top 8 dans le viseur du franchise player de l’Oregon. Voilà ce que Lillard devait prouver ou plutôt rappeler. Que son équipe ira à son rythme, et qu’il faudra compter sur ses Blazers quand il sera sur son mode préféré, celui du post-All-Star Break : 29,8 points, 4,8 rebonds, 5,6 passes, près de 48% au tir, 40% à distance et 92% aux lancers. Une moyenne monstrueuse, mais dont Portland avait besoin pour se remettre dans le bon sens. Tout ce qu’il reste à faire, désormais ? C’est ponctuer cette deuxième partie de saison folle avec une qualification en Playoffs, et espérer que Lillard conservera ce mode face à l’adversaire du 1er tour, potentiellement Golden State. Autant dire que dans la tête du bonhomme, pouvoir rejouer Curry et sa bande est un scénario qu’il voudra valider personnellement…

C’est ce Damian Lillard qu’on espérait voir jouer toute cette saison, pas seulement les 8 dernières semaines de compétition. Heureusement pour les Blazers, il n’est pas trop tard pour agir, mais on sait déjà quoi faire l’an prochain. Si on doute du sniper vers la mi-février, on pourra déjà prédire ses exploits à venir…


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top