Wizards

John Wall claque son career high à la passe face aux Bulls : 20 caviars, gros finish… grosse victoire !

Si le célèbre Talent d’Or existait au basket pour désigner le meilleur match de la nuit, ce Wizards-Bulls aurait probablement eu les faveurs du public. Un backcourt comme toujours au taquet côté Wizards, un Jimmy Butler enfin en mode patron pour les Bulls et un money time accroché ? Les fans du Verizon Center ont été gâté cette nuit.

Après un hiver passé à démolir la concurrence à la maison (17 wins de suite avant le fameux 135-140 face aux Cavs), les hommes de Scott Brooks ont légèrement marqué le pas à domicile malgré un bilan toujours très favorable et une seconde place à l’Est toujours dans la lunette. C’est d’ailleurs dans cette optique qu’une victoire cette nuit face à Chicago était plus que conseillée pour Washington, en espérant éventuellement un faux pas des Celtics à Brooklyn. Et ce sont bien les Wizards qui attaqueront la rencontre de la meilleure des manières, portés par un Bradley Beal adroit et un John Wall transformant tous ses ballons en cadeaux de Noël. Neuf passes décisives en dix minutes et des potes qui s’éclatent partout autour, un peu trop pour des Bulls comme très souvent dispersés en attaque malgré l’évidente envie de bien faire de Jimmy Butler et un Wilt Chamberlain déguisé en Robin Lopez.

A +19 à la mi-temps, on se dit que la force de caractère des hommes de Fred Hoiberg cette année est telle que ce match pue le blow-out, mais un dénommé Buckets va décider de prendre le match à son compte alors que Wall and co. commencent à la jouer un peu trop facile. Parfait, we have a game comme dirait l’autre, et si Bojan Bogdanovic et Ian Mahinmi auront une fois de plus joué merveilleusement leur rôle de deuxièmes lames, c’est bien le duo Beal / Wall qui va se charger de l’exécution du peloton de Taureaux. Denzel Valentine, Jimmy Butler, Robin Lopez du 63 et Nikola Mirotc ont beau répondre de la meilleure des manières aux coups de couteaux, Bradley Beal et Marcin Gortat convertissent les dix-neuvièmes et vingtièmes passes dé’ de Jean Mur et les Wizards s’imposeront finalement 112-107 non sans avoir flippé un peu sur la fin de match. Johnny Wall terminera donc sa soirée spéciale offrande avec 20 caviars, un nouveau record en carrière et une nouvelle preuve que l’ancien Wildcat fait bel et bien partie du gratin cette saison, le fameux “deuxième groupe MVP”, celui des simples humains en somme…

Une nouvelle marche jumpée en vue du podium à l’Est et une seconde place loin d’être utopiste, voilà le constat que l’on peut faire ce matin de ces Wizards diablement sympas à voir jouer. Les prochaines échéances ? A Charlotte et… Boston, pour un match qui pourrait bien être un tournant dans cette fin de saison. Les Bulls recevront pour leur part le Jazz ce soir, et on a hâte de voir si Robin Lopez marquera 25 points sur la tête de qui vous savez.

stats bulls stats wizards

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top