Mix

Pour l’anniversaire de Joel Embiid, visite gratuite de sa palette offensive et larmes sur vos joues

Suivre la NBA cette année, c’était impossible sans entendre parler au moins une fois de Joel Embiid. Car même si sa saison fût écourtée et ses progrès stoppés, le Process a offert trois mois inoubliables.

Enfin, on a enfin pu profiter du phénomène. Des semaines, des mois, des années qu’on parlait de lui, qu’on bavait devant son potentiel, qu’on pleurait devant les rapports médicaux repoussant ses débuts. Une patience finalement récompensée avec un automne 2016 de toute beauté, Joel faisant une entrée fracassante en NBA. Dès son premier match, la hype était déjà là, mais il a tout simplement réussi à la décupler. Dès son second match, les attentes étaient toujours là, et il a tout simplement réussi à les augmenter. Grâce à sa mobilité exceptionnelle, ses mains de fée et son esprit de compétition, Embiid n’a pas que dominé la course des rookies : il a presque réussi à devenir All-Star au bout de deux mois seulement chez les pros ! Il faut dire qu’avec près de 20 points, 8 rebonds et 2 contres de moyenne en étant limité à 25 minutes de jeu, avec son style coloré, ses déclarations inoubliables et sa spontanéité dans chaque décision, le peuple ne pouvait que tomber amoureux du géant camerounais.

La suite fût plus difficile à digérer, avec des pépins prévisibles aux genoux et une saison rapidement écourtée. Mais en 30 matchs ? Joel Embiid a réussi à devenir une figure incontournable de la NBA. C’est pourquoi, pour ses 23 ans aujourd’hui, nous allons profiter de ces beaux moments de sport pour revivre les quelques exploits du Process sur les terrains. Allez, on sèche ses larmes en réalisant que la prochaine saison sera la sienne, on oublie la campagne sur le point de se finir et on observe ces quelques minutes de pur bonheur, avec un garçon qui a énormément appris d’un chouette intérieur nommé Hakeem Olajuwon. Tir à distance, feintes, jeu au poste, mobilité, finitions, jeu de passe, défense, énergie, puissance, finesse, toucher, hauteur, la totale. Embiid a réussi à quasiment montrer la totale, les Sixers en profitant même pour devenir respectables sur le terrain. Inutile de préciser qu’on est impatients à l’idée de le retrouver l’an prochain, et qu’il continuera certainement à défier nos attentes avec des performances encore plus éblouissantes. Trust the Process, comme il aime dire là-bas !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top