Timberwolves

Ricky Rubio fait la totale aux Wizards : 22 points et 19 passes, ça change la vie des Wolves

Au coeur des récents bons résultats des Timberwolves, Ricky Rubio a ponctué sa bonne forme avec un match royal face à John Wall et ses Wizards : scoring, distribution, défense, c’est ce Ricky qu’on veut voir plus souvent.

Et si la seconde partie de saison était réservée au meneur du Minnesota ? D’abord bombardé dans les rumeurs habituelles de transferts et obligé de devoir se concentrer sur le jeu plutôt que le blabla autour de lui, l’Espagnol a pris le break du All-Star Game avec sérieux et s’est ramené au meilleur niveau depuis plusieurs rencontres. On l’avait déjà vu cartonner face aux Warriors et aux Clippers, cette fois ce sont les Wizards qui sont passés à la casserole, sachant que celle-ci avait une forte odeur du Sud. Une défaite compréhensible pour les soldats de Washington, sachant qu’ils avaient tout donné sur leur roadtrip et avaient pu quitter Portland avec une victoire à l’arrache. Sans abandonner pour autant, John Wall et ses potes étaient un poil trop court, notamment derrière les assauts d’un Karl-Anthony Towns déchaîné (17 de ses 39 points dans le dernier quart) et une défense qui était restée au vestiaire. C’est celle-ci dont Rubio profitait pour s’offrir probablement son meilleur match de la saison, une belle façon de taper du poing sur la table et garder les siens dans la lutte aux Playoffs.

Dix passes décisives rien que dans le 1er quart, de la défense intelligente sur tout-terrain, la gestion de l’attaque des Wolves et un peu de scoring en agressant justement le repli de Washington, c’est tout ce qu’on demandait pour Ricky et sa magnifique vision du jeu. Comme souvent, le phénomène lâchait du caviar XXL pour ses copains, notamment Nemanja Bjelica qui se régalait comme jamais en transition. Mais si on pouvait parfois s’arracher les cheveux en observant des balles perdues se transformer en points encaissés, Rubio faisait un peu plus attention dans ses initiatives. Et au lieu d’être passif, le dragster tirait la carte de l’agressivité, ce qui était nécessaire pour venir en aide à un Andrew Wiggins en difficulté. Depuis ce fameux break du All-Star Game, Ricky tourne à 14,9 points, 11,8 passes, 1,9 interceptions, 39% à distance et surtout 6 victoires en 9 matchs, ce qui pourrait calmer les envies de le transférer au niveau supérieur. Minnesota continue à progresser petit à petit, prochain test de taille puisque les Wolves iront à Boston pour tenter de l’emporter au TD Garden. Autant dire que si le meneur espagnol joue ainsi, les soldats de Tom Thibodeau auront toutes leurs chances.

Record de franchise battu, celui qu’il détenait déjà, avec 19 passes. Record de kif battu, celui qu’on attendait depuis quelques temps, en le voyant s’éclater sur le terrain. Ricky Rubio retrouve son jeu, les Wolves vont bien, CQFD diront certains.

Couverture

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top