Bulls

Jimmy Butler veut faire toute sa carrière à Chicago : pas sûr que ses dirigeants soient de cet avis…

Jimmy Butler

Jimmy Buckets veut faire des Bulls sa franchise de toujours, mais ce n’est peut-être pas de l’avis de tout le monde à Chicago…

Source image : YouTube - Chicago Bulls

Jimmy Butler clame à nouveau son amour pour Chicago et les Bulls. Malgré des résultats décevants cette saison, il ne semble pas vouloir quitter Windy City. Est-ce que cela suffira à convaincre le front office des Bulls de le conserver ? Rien n’est moins sûr.

Jimmy Butler est plutôt connu pour être droit dans ses bottes. Abandonné par son père dès sa naissance et chassé par sa mère à l’âge de 13 ans, c’est peu dire qu’il a connu une enfance difficile. Jeune adolescent à la rue, Jimmy a dû cravacher pour s’en sortir et travailler d’arrache-pied pour atteindre le niveau NBA. Son dur passé a fait de lui quelqu’un de très réservé mais, de l’avis de tous, il est très attachant et franc. Alors on est plutôt tenté de le croire quand ESPN lui demande s’il espère terminer sa carrière aux Chicago Bulls :

“Oui. Vous savez, ils ont pris le risque de prendre un gamin qui n’était pas très fort en 30è choix de la Draft 2011, donc je dois le peu de talent que j’ai sur un terrain de basket à cette ville. J’adore être ici. J’adore ces gens. Je veux rester ici.”

Cela a le mérite d’être clair, et ce n’est pas la première fois que Jimmy Butler déclare sa flamme à la franchise de Chicago. Certes, ils sont nombreux à avoir déclarer vouloir rester pour mieux partir ensuite. Mais dans le cas de Butler, le problème n’est pas tellement sa volonté profonde, mais plutôt celle du front office des Bulls, qui sera au bout du compte le véritable décisionnaire !

Les Bulls avait drafté Jimmy Butler en 2011 en fin de premier tour avec l’espoir de récupérer un gros défenseur sur les postes 2 et 3. Depuis la saison 2014-15, ils ont compris que Jimmy était en fait un vrai steal ! Il est alors dans sa troisième saison et explose au plus haut niveau, au point de devenir All-Star et de s’imposer comme le franchise player de Chicago, devant un Derrick Rose qui fait un retour de blessure timoré. L’an passé, il est re-signé jusqu’en 2020 (avec la dernière saison en player option) pour 95 millions de dollars. Avant le début de la saison actuelle, Derrick Rose et Joakim Noah filent à New York, Pau Gasol signe aux Spurs et le front office des Bulls décide alors de reconstruire autour de Jimmy Butler. Les arrivées de Dwayne Wade, Rajon Rondo et Robin Lopez laissent présager une belle saison pour les Bulls. Et à 27 ans, Jimmy Buckets ne déçoit pas et tourne à 23,4 points, 6,2 rebonds, 5,2 assists, et 2 steals par match. De plus, il se montre clutch avec plusieurs game winners à son actif. Malheureusement, cela ne suffit pas pour Chicago qui vit une saison en demi-teinte. Actuellement neuvièmes à seulement un demi match des Bucks, les Bulls n’ont pas perdu tout espoir de Playoffs. Mais leur saison restera insatisfaisante entre résultats en dents de scie et tensions dans le vestiaire. Ce n’est pas la piteuse performance de dimanche au TD Garden qui va y remédier. Autant de difficultés qui pourraient tenter les dirigeants de la franchise de reconstruire en se séparant de Butler dès cet été. Il y a déjà eu des discussions récemment entre les Bulls et les Celtics au sujet du pitbull, mais Chicago n’entend pas brader un joueur aussi fort des deux côtés du terrain. Un joueur extérieur solide et un lottery pick sont les exigences à partir desquelles les Bulls pourraient négocier.

Jimmy Butler veut rester à Chicago, et c’est tout à son honneur. Mais, au vu de la saison que réalisent les Bulls, qui n’iront peut-être pas en playoffs, le front office a peut-être tout intérêt à se séparer de son franchise player pour entamer une reconstruction. Cependant, rares seront les équipes à pouvoir faire une offre digne de ce nom… à part les Celtics de Danny Ainge. Affaire à suivre!

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top