Mavericks

Dallas loupe le coche : mauvaise opération pour les Mavs, la suite semble compliquée…

Dirk Nowitzki
Source image : twitter / @KDonhoops

Sale weekend et peut-être sale semaine pour les fans de Dallas, qui étaient joyeux il y a quelques jours mais semblent se faire rattraper par la réalité : le comeback pourrait être un poil trop court.

Merde, merde, merde. Zut, flûte, scheisse. Alors qu’on se levait pour applaudir la barre des 30,000 points atteinte par Dirk Nowitzki il y a exactement une semaine, l’ambiance a pas mal changé depuis cette grande teuf à domicile. On a gentiment rangé les cotillons, on a terminé de regarder les hommages au Wunderkind, et on s’est remis au boulot, difficilement. Car même si les Nets ont été gérés dans la foulée avec une victoire ce vendredi (105-96), la suite fût nettement moins drôle. Pour commencer, défaite au buzzer à cause de Devin Booker, alors que les Suns traînent dans les profondeurs de la Ligue et les Mavs étaient sur 4 succès de suite. Pas grave, on se reprend au prochain match, ça arrive. Début de roadtrip pour Seth Curry et sa bande, direction Toronto où les Raptors ont… étrillé les Mavs justement (100-78), sous les assauts de DeMar DeRozan et compagnie. Une deuxième vilaine défaite, pas dans le même registre ni face à la même équipe, mais vilaine défaite quand même.

Ce qui fait chier en fait, c’est surtout la perspective des jours à venir. Certes, les deux déplacements à Philadelphie et Brooklyn devraient se boucler avec deux victoires, mais avant cela il faudra se ramener à Washington, chez des Wizards qui viennent justement de perdre dans le Minnesota. Chauffer John Wall et ses potes ? Mauvais délire. Et en retour de roadtrip, qui Rick Carlisle devra affronter ? Les Warriors, Clippers, Raptors et Thunder. Un quatuor de la mort qui déterminera la saison des Mavs, et montrera ce dont ce groupe est clairement capable. Car malheureusement pour Dirk et son crew, il n’y aura pas de place pour un bilan mitigé ou à 50% : en étant déjà pas mal en retard sur les Nuggets ainsi que les Blazers, l’armée texane doit offrir du perfect le plus souvent possible, pour le mois de compétition restant. D’où notre vraie question, celle de savoir si Carlisle lâchera le volant en cas de mauvaise passe sur les deux prochaines semaines. Car plus proches d’un bon pick de Draft qu’une bonne chance de faire la teuf en Playoffs, les Mavs pourraient tout à fait tanker leur finish après avoir passé les 30K de Dirk, et aller chercher un pur talent à la Lottery. Neuvièmes aujourd’hui dans le classement des pires bilans, ne serait-il pas plus judicieux de se donner encore dix jours avant de planter le wagon intentionnellement ?

Voir Dirk Nowitzki et Rick Carlisle en Playoffs est un doux sentiment de satisfaction qu’on a envie de retrouver. Simplement, quand on voit le programme des deux prochaines semaines, on se demande si le push initial ne devrait pas être… lâché. La réponse en retour de roadtrip.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top