Pelicans

Jordan Crawford est bien de retour : déjà 3 matchs et 2 cartons pour 1 légende vivante

C’est un retour qui est passé inaperçu dans les coulisses de la Ligue, mais a bien évidemment attiré toute notre attention. Jordan Crawford est à nouveau en NBA, et il n’a pas prévu de la quitter cette fois-ci. 

Quel plaisir, de revoir Jojo dans notre circuit adoré. Lui qui avait tant envoyé de bonheur sur ses premières années professionnelles, lui qui était un si beau représentant du syndrome Lance Stephenson. Véritable génie du scoring et surdoué balle en main, le produit formé à l’université de Xavier ne vivait pas des débuts comme les autres. D’Atlanta à Washington en passant par Boston et enfin Golden State, Crawford enchaînait les piges sans trouver de véritable toit, même en étant Joueur de la semaine chez les Celtics. Un globe-trotter de la ficelle qui poussait le délire encore plus loin, car ne trouvant pas d’équipe souhaitant miser sur lui : direction la Chine, entre deux passages par la D-League. Mais avec une NBA donnant désormais une totale liberté aux snipers, et un Jordan qui venait de planter 72 points en Chine (dans une défaite, ça ne s’invente pas), les coups de téléphone commençaient à se multiplier autour de son dossier. Reviendra-t-il ? Est-ce que cela l’intéresse ? Ou bien souhaite-t-il prendre la relève de Stephon Marbury ?

Face à ces interrogations, Crawford a finalement obtenu la meilleure des réponses possibles : un contrat de 10 jours proposé par les Pelicans. Sachant que New Orleans cherchait n’importe quel talent disponible sur le marché, c’est Anthony Davis qui versait une larme en voyant la légende vivante rejoindre son effectif. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Jojo n’a pas traîné longtemps avant de rappeler ce qui coulait dans ses veines. Premier match à 19 points, deuxième match à 10 points et troisième match à 19 points également. Une petite moyenne de 16 points et 4 passes en 24 minutes, à 54% au tir et 56% de loin, straight BUCKETS. L’animal est bien de retour, et dans la victoire de New Orleans hier soir, c’est bien lui qui venait en aide en premier à Davis. Pour ce qui est de la suite, il y aura très probablement un second contrat de 10 jours offert à Crawford. Largement assez de temps pour faire son show, séduire des équipes, et pourquoi pas verrouiller un vrai salaire cet été, afin de définitivement retourner en NBA. On vous le dit cash, nos prières sont quotidiennes.

Membre ad vitam eternam de la Team Buckets avec Jamal Crawford, Dion Waiters et Tim Hardaway J, l’immense Jordan Crawford va continuer sur sa voie, en espérant décrocher un contrat.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top