Cavaliers

J.R. Smith a bien fait son retour cette nuit : 1/9 au tir en 19 minutes, que dire de plus ?

J.R. Smith

<3

Source image : YouTube

Le 9 mars fût la date officielle. Après plusieurs semaines d’absence, J.R. Smith a enfin retrouvé les parquets et la légende vivante n’a pas attendu longtemps avant de dégainer dans tous les coins.

C’était l’événement le plus attendu de la semaine, loin devant les 30,000 points de Dirk Nowitzki ou le futur match opposant les Spurs aux Warriors. Depuis le 20 décembre dernier, les champions en titre devaient faire sans leur arrière titulaire et accessoirement homme de lumière, suite à une vilaine blessure à la main. Un hiver aussi long pour nous que pour lui, et surtout pour les Cavs qui passaient par tous les états en son absence. LeBron qui demande un meneur, le mois de janvier qui tire la gueule, les remarques de Charles Barkley et la foule qui s’emporte, on sentait clairement que le franchise player de Cleveland manquait aux siens et que son retour ferait le plus grand bien à la franchise de l’Ohio. Le feu vert médical fût justement donné pour la rencontre face aux Pistons, une défaite certes dans le money-time mais des éléments positifs qui ne pouvaient donner que le sourire dans ce dernier virage de la saison régulière.

Car même si Gérard a terminé sa partie à 1/9 au tir dont un sublime 1/8 du parking avec un tir à la J.R., ce dernier était content de retrouver les siens et surtout s’habituer à ses nouveaux coéquipiers. Mine de rien, depuis sa blessure, les Cavs ont recruté Kyle Korver et Deron Williams, deux joueurs qu’il devra comprendre rapidement pour que l’efficacité du groupe soit maximale. Limité à 20 minutes de jeu maximum, Smith a envoyé son lot de briques mais il disait lui-même qu’en étant hors-rythme il avait davantage tenté de fade-away qu’autre chose. Réaction normale d’un sniper historique, lorsqu’il n’a pas foulé un parquet depuis plus de deux mois. Cependant, lorsque le sujet Korver a été mentionné par les journalistes après la défaite, un sourire radieux s’est affiché sur le visage du joueur. Car c’est bien cette perspective, ce potentiel en ayant deux tireurs aussi forts sur le même terrain, qui excite les fans de Cleveland comme les membres de l’équipe. Cela tombe bien, avec un mois de compétition restant et des automatismes à créer, Gérard sera le premier à vouloir comprendre les préférences de son nouveau coéquipier. Et alors si les deux arrivent à température ambiante au moment des Playoffs… doux Jésus.

Que le peuple de l’Ohio se rassure, la vie va pouvoir reprendre son rythme normal d’ici quelques jours. Le retour de J.R. Smith pour commencer, celui de Kevin Love dans deux semaines, et on retrouvera la forme du champion en titre dans un gros mois. Welcome back !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top