Suns

Tyler Ulis commence à faire ses preuves : la puce est restée patiente jusqu’au bout

Tyler Ulis

Auteur d’un panier mémorable au buzzer pour battre les Celtics ce dimanche, Tyler Ulis a enfin eu droit à son heure de gloire : le nain est resté patient le plus longtemps possible, avant de montrer tout son talent.

Il croisait les doigts, depuis octobre dernier, pour que le processus se déroule comme il faut. Après un passage costaud par l’université de Kentucky, Ulis avait annoncé son arrivée en NBA grâce à une belle Summer League, mais il rejoignait un certain Isaiah Thomas dans la gueule initiale de son dossier : petit meneur ultra-talentueux, sélectionné assez loin dans la Draft (34ème) pour une raison qu’on ignore. Avec Eric Bledsoe devant lui et une équipe de Phoenix en pleine reconstruction, il fallait prier pour que Tyler soit dans les plans d’Earl Watson, plutôt que de pourrir sur son banc. Sur les trois premiers mois de compétition, malheureusement mais d’une façon assez évidente, Ulis devait s’habituer à regarder les matchs sur le côté, mais comme il l’a souligné auprès de Sirius XM Radio cette semaine, il était conscient du chemin qu’il avait à traverser. Tout ce qu’il fallait faire, c’était continuer à bosser dur, et rester patient jusqu’à ce que son opportunité se présente enfin à lui.

Ce n’est pas facile de rester toujours prêt et dans le rythme du match car tu n’as pas beaucoup d’essais, mais je garde la même faim au quotidien. Devin (Booker) m’aide beaucoup en ce sens car il a dû passer par la même chose l’an dernier, et je l’ai regardé traverser ça donc je savais en quelque sorte à quoi m’attendre. J’ai attendu patiemment que mon heure vienne, et que j’en profite aujourd’hui au maximum pour montrer ce que je sais faire. […] On est tous très proches, sur comme en dehors des terrains. On nous rappelle souvent que la NBA reste un business et qu’il est difficile de se faire de vrais amis, mais cette équipe est remplie de mecs bien et tout le monde a la même façon de penser, c’est aussi pour ça qu’ils étaient contents pour moi (sur son tir de la victoire).

Avec quelques points d’interrogation concernant l’avenir de Bledsoe dans le désert de l’Arizona et une saison qui n’ira pas au-delà du 13 avril, les Suns ont su ouvrir leur bouquin de possibilités et se sont arrêtés à la page Tyler. Sur ce mois de mars, il a déjà passé à quatre reprises la barre des 20 minutes de jeu, alors qu’il n’avait eu que deux fois cette opportunité sur le reste de la saison. Et avec trois victoires en quatre matchs, le management de Phoenix a vu que le gamin avait quand même un sacré potentiel. Du coup, pour le troisième essai contre Boston, ce sont carrément 33 minutes qui ont été données à la trottinette de Detroit, et le garçon a tout simplement tenu le regard avec un All-Star incontestable de la Conférence Est. Rien de très étonnant pour ceux qui l’ont suivi à Kentucky et connaissent ses capacités, mais forcément appréciable pour ceux qui le découvrent aujourd’hui aux côtés des autres jeunes de l’Arizona.

Sur ce dernier mois de régulière, Tyler Ulis aura la possibilité de s’exprimer encore plus. Les Suns n’ont rien à gagner ni à perdre, donc autant tester le micro-meneur, et vu son impact quotidien sur le jeu des siens…

Source : Sirius XM Radio

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top