Sixers

Ben Simmons en futur meneur des Sixers, de quoi changer les plans de Draft à Philadelphie ?

Ben Simmons - Sixers
Source image : USA Today Sports

S’il n’a pas encore joué la moindre minute professionnelle avec ses Sixers, Ben Simmons reste plus que jamais au centre de la reconstruction de Philadelphie. Un rebuild auquel il va falloir penser avec intelligence.

Car si certains aiment empiler les joueurs talentueux évoluant au même poste, d’autres préfèrent jouer la carte de l’équilibre, avec des phénomènes pouvant s’exprimer totalement sur leur position préférée. On sait, par exemple, que même si son dossier médical restera tendu, Joel Embiid devrait rester au poste de pivot, quoi qu’il arrive. Testé un court moment en ailier-fort, le Process avait miaulé et Brett Brown avait immédiatement changé ses plans. L’entraîneur de Pennsylvanie le sait, il va devoir utiliser pleinement les qualités physiques et techniques de Ben Simmons, lui qui est attendu comme un ouragan de plaisir dans les rues de Philly. Et pour ce faire, une piste a déjà été creusée depuis quelques mois, celui de voir Ben évoluer au poste de meneur de jeu. Un projet osé mais potentiellement payant, et qui va aussi avoir un impact direct sur la façon dont les Sixers vont opérer lors de la prochaine Draft. Pour l’heure, Brown s’est exprimé auprès du Philadelphia Daily News, et ce dernier n’a pas bougé d’un centimètre sur ses envies entourant le rookie australien. Oui, la mène sera pour lui.

“Je pense que l’équipe doit tester cette idée dès que possible. Selon moi, nous allons tenter cela. Je ne crois pas que c’est quelque chose qu’on essaye puis qu’on abandonne aussi rapidement en disant simplement que ça n’a pas marché. […] Il doit avoir assez de temps pour pouvoir le juger là-dessus.”

En soit, l’idée est bonne. Extrêmement rapide pour sa taille, fin technicien et possédant une vision du jeu suprême, Ben Simmons pourrait totalement suivre les traces de Giannis Antetokounmpo en étant une sorte de point-forward faisant maintes choses pour son équipe. Mais qui dit poste de meneur verrouillé dit préférences à modifier pour la Draft 2017. Et on vous le donne en mille, quelle position va recevoir un immense flot de talent d’ici quelques mois ? Ding dong. Markelle Fultz, Lonzo Ball, Dennis Smith, De’Aaron Fox et Frank Ntilikina, cinq joueurs déjà pressentis pour faire partie du Top 10 et… cinq meneurs de jeu. Il faudra donc peut-être se pencher sur un Josh Jackson de Kansas qui serait merveilleux sur l’aile des Sixers, voire un Jayson Tatum de Duke en fonction des résultats de la Lottery. Dans tous les cas, les Colangelo vont devoir faire un sacré choix : fermer les yeux sur la mène en laissant les clés à Simmons, ou bien prendre le meilleur talent possible, quel que soit son poste ?

Si vous pensiez que la hype était déjà folle en Pennsylvanie, attendez de voir dans quelques mois avec Embiid, Simmons, Saaric et un potentiel Top 5 de la future Draft…

Source : Philadelphia Daily News

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top