Mavericks

Mark Cuban ne met pas Westbrook dans sa course au MVP : et il met du ketchup dans ses pâtes aussi ?

Mark Cuban ketchup
Source image : YouTube

Dans la famille J’aime me faire remarquer, même si cela demande de sortir des âneries, Mark Cuban est probablement le daron à Dallas. Le proprio des Mavs en a encore sorti une belle ce weekend.

Vous l’avez peut-être loupée, mais cette perle est passée juste avant que son équipe reçoive le Thunder de Russell Westbrook. Toujours roi de la provocation et adorant aller titiller les stars, Cuban a posé ses bourses sur la table et affirmé ce que peu de monde est capable ne serait-ce de penser sous sa couette dans la NBA actuelle. On avait déjà vu les deux hommes être au milieu de quelques échanges fort sympathiques, c’était lors du premier tour des derniers Playoffs au cours duquel Cuban affirmait que le meneur du Thunder n’était pas une superstar. Ambiance vite pimentée par un Kevin Durant qui avait traité le proprio de Dallas d’idiot, mais difficile de croire que KD va venir à la rescousse du Brodie aujourd’hui. Juste avant le match entre Mavs et OKC, Cuban s’est empressé de donner de la viande aux médias, avec une punchline aussi gratuite que surréaliste.

Non, il n’y est pas pour moi (dans la course au titre de MVP). […] C’est un athlète incroyable, le plus explosif avec le meilleur moteur. Mais les critères n’ont pas changé… Et si je changeais d’avis, cela ruinerait tout le fun que vous pourriez avoir.

Sachant que Mark nous a mis Harden, LeBron et Kawhi dans le trio de tête, on s’imagine que le fameux critère mentionné par Cuban est celui des victoires. Et il est vrai que, d’un pur point de vue historique, voir Westbrook repartir avec le trophée individuel ultime serait exceptionnel compte tenu du classement du Thunder à l’Ouest, aujourd’hui septième. Mais ce serait tout aussi exceptionnel de ne pas s’agenouiller devant le premier joueur capable d’aligner un triple-double de moyenne… tout en menant la Ligue au scoring. On parle bien d’un triple-double… de moyenne… et pas du 10-10-10 façon Jason Kidd. Non, on est sur du 30-10-10, avec un effectif assez limité, et une place en Playoffs qui est quasiment actée. Certes, il sera difficile d’aller retirer le bijou des mains de James Harden, qui a aussi bien l’impact que la progression et le bilan, mais ne pas mentionner Russell dans la course, autant manger la viande avant le poisson, autant aller en Suède sans écharpe, autant être unijambiste et vouloir devenir footballeur.

Il n’y aura pas de retrouvailles en Playoffs cette fois-ci, mais on peut être sûr que les prochains Mavs – Thunder seront intenses… pas comme hier soir.

Source : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top