Pelicans

Les Pelicans s’offrent enfin une victoire avec Cousins et Davis : merci les Lakers, toujours un plaisir

Pelicans

L’espoir.

Source image : YouTube

Il en fallait bien une, afin de se rassurer et se lancer. Hier soir au Staples Center, les Pelicans ont pu compter sur DeMarcus Cousins et Anthony Davis, pour une première victoire en duo sous les couleurs de New Orleans.

Et encore, qu’est-ce qu’il a fallu en chier pour tenir jusqu’au bout. Face à des Lakers qui avaient clairement envie de donner les gonfles à leurs adversaires (25 balles perdues), les visiteurs auraient dû s’imposer largement mais il a quand même fallu que Jrue Holiday prenne le money-time en main pour éviter une défaite honteuse. Avant ce match, Alvin Gentry avait été assez clair sur ses intentions, et ce que son équipe devait faire pour s’imposer : nourrir ses intérieurs en abondance. En commençant par DeMarcus, qui prenait certes 6 fautes sur sa rencontre mais pas avant d’avoir claqué un petit 26-15 sur la raquette californienne. Julius Randle et Timofey Mozgov avaient beau s’y mettre à plusieurs grâce à l’aide de leurs coéquipiers, il n’y avait pas grand chose à faire. Et pour une fois que Boogie était dans son match, Anthony Davis gérait aussi sa partition avec 31 points sur une main endolorie. Face aux Spurs, le All-Star s’était fait mal mais il savait que cette rencontre était importante pour le moral de son équipe. Une défaite chez les Lakers, c’était inconcevable.

Cette victoire, c’était donc la toute première pour les deux nouveaux meilleurs amis du monde chez les Pelicans. Jusqu’ici, Boogie et AD avaient eu droit à un programme particulièrement intense, entre Spurs, Rockets ou Thunder tous au menu des soldats de Louisiane. La mauvaise nouvelle ? C’est que 6 des 10 prochains adversaires d’Alexis Ajinca et ses potes seront dans le Top 8 de leur conférence, avec notamment deux matchs contre Houston et deux contre Utah. La bonne nouvelle ? C’est qu’en restant dans la course aux Playoffs et avec un écart aussi faible dans le bas de l’Ouest, quelques belles performances peuvent tout de suite faire la différence. New Orleans et ses fans peuvent donc encore y croire, il y a la possibilité de s’incruster dans l’élite de l’Ouest grâce à un push sérieux sur ces six dernières semaines de compétition. Mais pour y arriver, il faudra autre chose que seulement 3 gros joueurs productifs, et le reste de l’équipe qui se retrouve totalement hors-rythme. Manque d’adresse, manque de confiance, les Pelicans ont juste besoin de quelques victoires pour définitivement lancer la machine. Des victoires comme celle-ci.

Il va falloir que DeMarcus Cousins, Anthony Davis et Jrue Holiday soient au four, au moulin et à la compta pour que New Orleans aille en Playoffs. Mais vu leur talent ? On ne peut les exclure de la course. Profitez de cette victoire, prochain rendez-vous ce soir… chez Rudy Gobert.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top