Rockets

James Harden dresse les Grizzlies : 33 points et 11 passes à des pourcentages divins…!

Dans ce duel toujours aussi appréciable de la Division Midwest, les Rockets ont donné la balle à James Harden et le barbu s’est chargé du reste : la chasse aux Grizzlies a été productive, victoire de Houston 123 à 108.

C’est le système qui veut ça. En évoluant sous les ordres de Mike D’Antoni, le barbu est dans littéralement toutes les séquences offensives de son équipe, lorsqu’il est sur le terrain. Un commun-accord qui apporte son lot de positif comme de négatif, mais a montré une évolution exceptionnelle du joueur depuis le début de l’automne dernier. Dans le négatif, certains soirs, c’est cette Harden-dépendance qui fait de Houston une proie prévisible, avec des ballons perdus à foison et des pourcentages au tir parfois honteux. Mais dans le positif ? Il y a cette véritable science offensive du gaucher, lui qui semble pouvoir disséquer n’importe quelle défense pour apporter sa production habituelle en trottinant. Hier soir, c’est justement la bonne version qui a été activée contre Memphis et Chandler Parsons, l’ancien de Houston comprenant lui aussi qu’il devait s’incliner devant un des trois meilleurs joueurs de la Ligue cette saison. Grâce à un très gros troisième quart-temps et la production exceptionnelle de Clint Capela (24-11), les hôtes repartaient du Toyota Center avec le sentiment du devoir accompli.

Tony Allen, Mike Conley, JaMychal Green, Toney Douglas, tous y sont passés. Tous ont dû, à un moment ou un autre, se coltiner le numéro 13 des Rockets et secouer leur tête en fin de possession. Un bon pick and roll, une bonne faute provoquée, une bombe à distance bien armée, que pouvaient-ils faire ? On parle quand même de Memphis ici, une des 5 meilleures défenses du circuit, qui n’a rien pu faire face au barbu cuisinier. Jugez plutôt : 9 sur 15 au tir, 6 sur 10 à distance, 9 sur 13 aux lancers. Un coup de moins bien sur la ligne, mais pour le reste, que du bonheur. Et face à un concurrent dans la course au MVP qui a justement fait la une des journaux en devant balancer plus de 40 points en prenant la plupart des tirs de son équipe, voir Harden dépecer les Grizzlies en étant aussi efficace était un vrai symbole de ce qui sépare les anciens coéquipiers du Thunder. Loin de nous l’envie de les comparer ici, mais il est clair qu’avec ce genre de performance, James a gardé sa fine avance dans le coeur de nombreux fans.

Et encore une victoire à domicile pour les Rockets, qui gardent leur troisième place bien au chaud derrière Warriors et Spurs. Quelque chose nous dit que San Antonio devra justement affronter la barbe la semaine prochaine…

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top