Hornets

Charlotte continue ses montagnes russes : défaite à Phoenix, les Knicks se rapprochent…

Nicolas Batum
Source image : Getty

Décidément, c’est difficile de pouvoir faire confiance à Charlotte quand on voit l’irrégularité de sa franchise cette saison : une défaite à Phoenix (120-103), ce n’est certainement pas ça qui va les aider au classement.

Ni une blessure de Frank Kaminsky d’ailleurs, l’intérieur se faisant sérieusement mal à l’épaule dans la seconde mi-temps du match d’hier soir. En visite dans l’Arizona, les hommes de Steve Clifford étaient attendus au tournant. Et pas forcément pour une branlée sérieuse de la première à la dernière minute, mais pour un succès, minimum. Après avoir butté en prolongation chez les Clippers, la bande à Kemba Walker se reprenait en terminant sérieusement les Lakers au Staples Center. On se disait donc que jouer les Suns, ce serait une petite partie de plaisir pour cette équipe ayant définitivement mis de côté sa série de 4 défaites consécutives, juste avant le All-Star Break. Mal visé, Sherlock. Non seulement Kemba Walker s’est encore une fois retrouvé bien esseulé offensivement, non seulement Nicolas Batum n’a pas réglé la mire malgré son grand match face aux Clippers, mais les Hornets ont ouvert leurs portes pour laisser Phoenix planter 120 points… sans avoir à compter sur ses cadres.

Il faut savoir que ce ne sont ni Eric Bledsoe, ni Devin Booker, ni d’autres titulaires qui ont fini le match d’hier soir. Non, ce sont bien les remplaçants, qui ont été bombardés par Earl Watson et ont terminé la rencontre en creusant l’écart. Et face à qui ? Les titulaires des Hornets, justement. Un comble, pour cette équipe qui devait retourner dans le Top 8 de sa Conférence Est et construire sur la hype de l’an dernier. Malheureusement, pour le moment, on est bien loin de l’excitation d’avril 2016, et cette irrégularité chronique pourrait enfoncer un peu plus Charlotte dans le classement général. En effet, avec des Knicks qui semblent retrouver leurs cadres et un programme qu’on a décrit ici comme étant plutôt généreux, les places 11 et 12 de l’Est pourraient changer de propriétaire. Aujourd’hui, les Hornets sont onzièmes (26-35) mais New York est dans leur rétroviseur (25-36) et l’armée de Michael Jordan n’a pas l’air très intéressée par une série de victoires intéressante. Un pépin dans le groupe ? Un transfert qui est mal passé ? Dans tous les cas, Charlotte va devoir se reprendre car rien ne va en ce moment.

Les Hornets ont le même bilan que les Lakers en 2017 : sept victoires seulement, pour un groupe qui lui était attendu en Playoffs. Cette odeur, c’est pas vraiment celle que Steve Clifford aimerait sentir…


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top