Spurs

Kawhi Leonard est trop clutch : tir de la gagne sur Paul George, 5ème victoire de suite des Spurs !

 

Voilà le genre de piège dans lequel les Spurs auraient pu tomber. Face à des Pacers qui tenaient le regard tout au long de la rencontre, c’est finalement Kawhi Leonard qui a pris les choses en main (100-99).

Dans la famille des types bien relou, qui peuvent dominer une fin de match et rentrer le tir de la gagne, on demande le cyborg de San Antonio. Face à Paul George cette nuit, Kawhi était dans son mode business habituel, offrant une belle balance entre attaque et défense pour ses Spurs, de retour de Rodeo Road Trip. De la distribution, des interceptions, des points bien cherchés, cependant Indiana venait de gagner à Houston et souhaitait réaliser le doublé dans le Texas. Une affaire qui partait assez bien puisque, dans le money-time, Myles Turner et C.J. Miles faisaient le job tout en pouvant compter sur la défense intense de PG13. Directement envoyé sur Leonard, le franchise player des Pacers se retroussait les manches en essayant de montrer l’exemple dans sa propre moitié de terrain. Jeu physique, tentatives d’interceptions, Paulo avait conscience que s’il n’allait pas scorer la trentaine, il pourrait tout de même aider les siens à finir le job. C’était malheureusement sans compter sur un Monta Ellis maladroit aux lancers et cet assassin de Kawhi Leonard, qui saisissait l’opportunité pour repartir avec la victoire.

Il avait déjà pris le quatrième quart à son compte en rentrant de gros tirs, du simple and-one au drive parfaitement contrôlé. Il commençait cependant à montrer quelques signes de fatigue, et il n’allait pas pouvoir tout faire tout seul. Well, si au final, mais c’était forcément frustrant pour un Kawow préférant les efforts collectifs que la domination individuelle. Récupérant la balle après ces deux vilains lancers loupés par Ellis, le All-Star des Spurs bénéficiait d’une isolation au poste sur Paul George. Bump, bump, pied de pivot qui glisse mais les épaules restent alignées quand l’animal se retourne sur son fade-away, le poignet est craqué, tchaf. Avec ses points 30 et 31 sur ce magnifique turnaroud jumper, Kawhi Leonard donnait un mini-point d’avance aux siens et seulement deux secondes à Indiana pour réaliser un miracle. Miracle qui finalement n’aura pas lieu, les Spurs soufflant un bon coup au buzzer. Car ce n’était certainement pas la victoire la plus méritée ni la plus sérieuse, les hommes de Gregg Popovich montrant un jeu assez maladroit à domicile. Mais bon, comme on dit dans le jargon, a win is a win.

Et dans la folle course de la Conférence Ouest qui vient de voir Golden State perdre son meilleur scoreur, San Antonio doit gratter chaque victoire, quoi qu’il arrive. Mettre la pression sur les Warriors, on sait que Kawhi gérera ça jusqu’au 12 avril.

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top