Celtics

Boston tape Cleveland dans un classique de régulière : 103-99, on en veut bien 7 comme ça !

Isaiah Thomas
Source image : Twitter

Après une vilaine défaite contre Atlanta et un champion en titre qui débarquait dans le Massachusetts, Boston devait se reprendre devant son public : mission accomplie, avec une victoire sérieuse cette nuit (103-99) !

C’était le challenge du jour, et probablement le plus important de la reprise pour Brad Stevens. Accueillir les Cavs de LeBron à domicile, après deux défaites dans l’Ohio cette saison, pour tenter de valider un sérieux succès dans le TD Garden. Ce n’est pas comme si la saison entière était en jeu sur la partie de ce mercredi, mais il y avait un aspect mental à valider, une capacité sereine à pouvoir tenir le regard avec Cleveland, pour mieux aborder les Playoffs. Car même si les hommes de Tyronn Lue n’étaient pas au complet, et même si Deron Williams faisait des débuts solides avant de louper un des plus gros tirs du match dans le corner, on parle quand même de LeBron à Boston, ce qui représente toujours une bonne grosse dose de transpi pour tout fan vert qui se respecte. Et comme la tradition le veut, les Celtics se sont battus jusqu’au bout pour faire chuter le champion en titre, dans un ping-pong de fin de match qui était assez exceptionnel à regarder. Exécution en sortie de temps-mort, prouesses de Kyrie Irving, défense appliquée des deux côtés et money-time royal : l’antre de Boston allait exploser si une prolongation avait été jouée.

Seulement, au finish, ce sont bien les petits hommes verts qui ont su faire la différence, dans un effort de groupe exemplaire. Que dire de l’immense défense d’Avery Bradley sur Irving, étouffant le All-Star sur la possession la plus importante du match ? Que dire de la bonne balance scoring-distribution d’Isaiah Thomas, mettant un trois-points fatal après avoir bien servi Bradley pour un autre tir précieux ? Jae Crowder dans son angle préféré, Marcus Smart en défense et Al Horford un peu partout, c’était un succès tatoué Brad Stevens pour une équipe qui en avait fort besoin. Alors certes, encore une fois, les supporters de l’Ohio parleront d’effectif réduit et rendez-vous en mai. Sauf qu’à Boston, l’important n’était ni dans la manière, ni dans le blabla. Il fallait simplement une victoire, pour avoir un minimum de temps de parole à la table des grands. Et en ayant validé cette mission principale, c’est un beau rendez-vous qui a été fixé au 5 avril, pour le dernier affrontement de la régulière entre les deux équipes. Peut-être qu’il y aura un nouveau scénario, avec de nouvelles excuses, mais Boston ne se privera pas d’une joie : celle de réduire l’écart tout en haut de la Conférence Est, tout en battant LeBron à domicile.

Que les fans des Celtics se réjouissent aujourd’hui ! Leur armée prend en expérience, en sérénité, et en application au fil des jours. Avery Bradley a signé un vrai retour, Isaiah Thomas a fini le boulot en étant accompagné par tous ses sbires : le tampon Brad Stevens, comme d’hab.

Couverture


1 Comment

1 Comment

  1. Celtic4ever

    2 mars 2017 à 9 h 25 min at 9 h 25 min

    On peut également parler du très bon match de Jaylen Brown qui, à 2 rookie mistakes près, sort un match très solide ! Très bon en défense sur Lebron, précieux au rebond et dans les moments important !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top