La semaine de Gérard

La DMC Week (une semaine avec Boogie) #07 : avec une telle raquette, les Pelicans ont cru qu’ils allaient gagner Roland-Garros

Boogie DeMarcus Cousins
Source image : YouTube

‘A la rédac’ de Trashtalk, vous le savez, on est des grands fans de J.R. Smith, alias Gérard pour les intimes. Gérard, c’est une grande histoire d’amour. Gérard, c’est notre MVP à nous, le number one dans nos coeurs, celui qui donne envie d’être fan des Cavaliers et de suivre la NBA quoiqu’il arrive. Cette rubrique lui est 100 % dédiée et revient, de manière hebdomadaire, sur ce que nous a offert le mec le plus généreux de la NBA sur et en dehors des parquets. Parce que la flamme se doit d’être entretenue. J.R. 4ever. Mais, mais, mais, notre Gérard étant indisponible jusqu’à nouvel ordre, nous avons décidé de lui trouver un remplaçant digne de ce nom : DeMarcus Cousins alias DMC alias Boogie alias Gérard 2.0. Lui aussi, on l’aime.’ Par Maxime Claudel.

___ 

# Les perf’ de la semaine

<style=”text-align: justify;”>Franchement, la raquette des Pelicans ressemble quand même à un film d’horreur mash-up un peu ringard. Genre Batman vs Superman mais avec Jason de Vendredi 13 et Freddy des Griffes de la nuit réunis pour tuer le maximum d’adolescents prépubères en chaleur, dans une maison où faire deux groupes de deux relèverait du suicide. Sur le papier, l’association entre DeMarcus Cousins, alias Boogie, et Anthony Davis, aka mono-sourcil ou Emmanuel Chain sous stéroïde, fait peur à tout le monde. En réalité, elle n’effraie personne. Surtout pas au vu des premières sorties du duo magique, freiné logiquement par les Rockets et le Thunder, mais aussi les Mavericks. Ce qui est un peu la honte en vue d’une qualification pour les Playoffs, qui s’éloignent de plus en plus. Autant dire que, pour le moment, le conte de fée ressemble plus à un nanar des Razzie Awards qu’à un Disney pouvant faire rêver petits et grands.

En prime, Boogie n’a pas mis très longtemps avant de se faire suspendre en raison d’une 18e technique de la saison écopée. Très énervé face à la bande à Westbrook et éjecté pour six fautes, il laissera les Pelicans sous la coupe de Davis lors de la prochaine rencontre, davantage placée sous le signe de Benoît Paire que de Roger Federer. La route s’annonce longue pour les deux monstres de New Orleans : dans le sport, les évidences ne sont pas toujours des bonnes idées.

# Les stats de la semaine

  • Face aux Rockets (défaite) : 34 minutes, 27 points (11 sur 19 FG, 1 sur 5 à 3 points), 14 rebonds, 5 passes, 5 interceptions, 4 contres, 4 fautes, -13 en éval
  • Face aux Mavericks (défaite) : 31 minutes, 12 points (3 sur 9 FG, 2 sur 5 à 3 points), 15 rebonds, 6 passes, 3 interceptions, 0 contre, 3 fautes, -15 en éval
  • Face au Thunder (défaite) : 21 minutes, 31 points (8 sur 15 FG, 0 sur 3 à 3 points), 10 rebonds, 3 passes, 0 interception, 0 contre, 6 fautes, +2 en éval

# La décla’ de la semaine : l’incompris qui ne comprend rien

You can have facts and still not know the truth….

Une publication partagée par DeMarcus Cousins (@boogiecousins) le

« Vous pouvez connaître les faits mais ne pas savoir la vérité… » : DeMarcus Cousins serait-il toujours en train de digérer son trade de Sacramento à la Nouvelle Orléans ? Il est vrai que le front office des Kings lui a bien mis à l’envers… Et depuis le All-Star Break, il n’hésite jamais à balancer une petite pique à l’adresse de son ancienne équipe, qu’il a quitté avec les larmes du mec qui se fait larguer salement par la copine et voyant en elle sa femme pour toujours. La vie sentimentale est parfois cruelle car unilatérale.

# Le shoot de la semaine : se prendre une pastille de Westbrook, c’est un peu la honte vue la différence de gabarit (Parker)…

# La photo de la semaine : Usher est de retour !

#0

Une publication partagée par DeMarcus Cousins (@boogiecousins) le

OMG, on a retrouvé le chanteur Usher. Non, on déconne. C’est juste Boogie en mode re-sta avec l’élégance qui le caractérise si bien, façon The Kooples mais tout seul (on veut la même avec Davis pour le vrai couple). Mais quand même, de loin, on dirait Usher non ? Allez DMC, chante nous No Limit sur les parquets. Ça t’irait beaucoup trop bien.

# Le Tweet de la semaine : « Happy Mardi Gars » qu’ils disent 

Les Pelicans ont envie de fêter Mardi Gras pour se traîner encore plus sur les parquets – à cause des kilos en trop. Et pour promouvoir l’événement où tout un chacun est autorisé à oublier ses résolutions du début d’année pour s’en mettre plein la panse, la franchise utilise le visage de Boogie. Soit certainement le joueur qui a le plus de viande au sein de son effectif. C’est bizutage ou quoi ? 

# Le petit bonus “ce n’est que du bonheur” de la semaine : un petit peu de Gérard pour le plaisir (« Quand tu évites toute interaction avec la gente féminine devant ta fille car elle est trop protectrice et qu’elle caftera à sa maman »)

Une publication partagée par JR Smith (@teamswish) le


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top