Old-School

Rolando Blackman souffle ses bougies : le meilleur Maverick de l’histoire après Dirk ?

Rolando Blackman

Quadruple All-Star et deuxième meilleur marqueur de l’histoire des Mavericks tout de même !

Source image : YouTube

Quand on pense à la balle orange du côté de Dallas, le blaze qui vient en premier à l’esprit est évidemment celui de Dirk Nowitzki. Champion NBA, MVP de la ligue et All-Star à 13 reprises, le Wunderkind est sans aucun doute le meilleur joueur de l’histoire de la franchise. Cependant, cela ne signifie pas qu’il faut mettre aux oubliettes les autres basketteurs qui ont fait la gloire des Mavericks depuis leur création en 1980. Parmi eux, on retrouve notamment Rolando Blackman, auteur d’une superbe carrière sous les couleurs texanes.

A l’heure actuelle, seuls deux maillots flottent au sommet de l’American Airlines Center de Dallas. Le premier, c’est celui de Brad Davis, qui a vu son numéro 15 être retiré le 14 novembre 1992. Quant au second, il s’agit du numéro 22 porté par Rolando Blackman pendant plus d’une décennie. Ce dernier, sélectionné par les Mavericks avec le 9ème choix de la draft 1981, a marqué l’histoire de Dallas en étant un joueur majeur lors des premières années de la franchise au sein de la NBA. En l’espace de 11 saisons sous le maillot texan (1981-1992), Blackman a accumulé 16 643 points (19,2 points de moyenne en 865 matchs) et a été nommé All-Star à quatre reprises. Au moment de ces lignes, il est toujours le deuxième meilleur marqueur des Mavs derrière Dirk Nowitzki. Mais outre ses statistiques et récompenses individuelles, l’arrière formé à Kansas State a surtout aidé Dallas à se positionner sur la carte NBA. En compagnie notamment de Mark Aguirre, Derek Harper et Sam Perkins, Blackman avait permis aux Mavericks de devenir une place forte de la Conférence Ouest, eux qui étaient passés du statut d’expansion team en 1980 à celui d’équipe de Playoffs entre 1983 et 1988, ainsi qu’en 1990. Durant ces six campagnes de séries éliminatoires, Dallas n’a pas pu faire mieux qu’une Finale de Conférence mais difficile de reprocher quoi que ce soit à Blackman, qui a tourné à 21,6 points de moyenne en l’espace de 48 matchs de postseason, le tout à 49,8 % au tir et 87,2 % aux lancers francs.

Pour toutes ces raisons, Rolando Blackman tient une place de choix dans l’histoire des Mavericks. Combinant belles performances, longévité et succès collectif, il fait partie de ces mecs qui symbolisent le basket texan, même si Dirk Nowitzki est évidemment intouchable. Parfois, il faut savoir rendre hommage à ceux qui donnent de la crédibilité à une franchise, à ceux qui mettent cette dernière sur les bons rails durant ses premières années. C’est ce qu’a réalisé Rolando avec l’aide de ses coéquipiers de l’époque. D’autres joueurs de grande qualité sont ensuite passés sous les couleurs de Dallas, mais difficile d’en mettre un définitivement au-dessus de Blackman dans la hiérarchie des meilleurs Mavericks all time. On peut parler de Steve Nash, qui a réalisé de très belles choses dans le Texas, mais il n’y a passé que six saisons au total. Jason Kidd, l’un des plus grands maestros de tous les temps, a bien fait partie de l’équipe championne en 2011, sauf que ses meilleures années ont clairement été à New Jersey. Michael Finley et Jason Terry possèdent quant à eux des arguments solides, autant sur le plan individuel que collectif. Néanmoins, ils ont tous les deux évolué dans l’ombre de Dirk pendant leur passage à Dallas, ce qui a tendance à diminuer leur impact. Au final, le spot de numéro 2 se joue probablement entre Blackman et Mark Aguirre. Ce dernier, triple All-Star et auteur de 24,6 points par match entre 1981 et 1989, a été exceptionnel avec les Mavericks, mais il a également connu des conflits avec le coach Dick Motta et certains de ses coéquipiers, dont Blackman. Résultat, il s’était fait transférer chez les Pistons, où il a remporté deux titres au sein du collectif des Bad Boys.

Premier joueur né au Panama à évoluer en NBA, Rolando Blackman a fait le bonheur des Mavericks durant les années 1980. Bon shooteur, scoreur inspiré et défenseur très correct, il a été un joueur complet mais souvent sous-estimé. Est-il pour autant le meilleur basketteur de la franchise après Dirk ? Chacun a le droit d’avoir son avis sur la question mais ce qui est sûr, c’est qu’il a fait ce qu’il fallait pour mériter ce statut.  


1 Comment

1 Comment

  1. OncleFlo

    28 février 2017 à 17 h 49 min at 17 h 49 min

    Un sujet des Starters, pour ceux qui connaissent, ou pas. L’un des présentateurs a découvert la NBA avec le All Star Game en question, celui de 1987.
    https://www.youtube.com/watch?v=p3UIEM7CFnA

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top