Raptors

Kyle Lowry reçoit le trophée du jour : jouer blessé au All-Star Game, ça c’est intelligent

Grand compétiteur et fondamental dans la réussite des Raptors, Kyle Lowry a du mal à concevoir des soirées de repos. Sauf que vue l’erreur qu’il vient de commettre, il va devoir revisiter ses petites habitudes.

Ce qui est bien, quand on bosse en NBA, c’est qu’on n’a pas du tout de staff médical exemplaire à sa disposition. Ce qui est bien, quand on bosse en NBA, c’est que des millions de dollars ne sont pas dépensés pour ce même staff, comme pour ces joueurs qui doivent faire attention à leur corps. Et ce qui est bien, quand on bosse en NBA, c’est qu’on ne participe pas du tout à des saisons exténuantes, remplies de petites blessures. La dernière galère quatre étoiles nous vient de Toronto et précisément de Kyle Lowry. Le meneur des Raptors s’était fait mal au poignet lors du dernier match avant le break (face aux Hornets), mais il pensait que ce n’était trois fois rien. Tranquille, je gère. Ce genre de jugement qui est habituellement laissé aux plus grands comme LeBron, sauf que James est plutôt du genre à bien connaître son corps. De l’autre côté du pays, au Canada, Lowry est plutôt du genre à mal juger une blessure, et cela s’est confirmé cette semaine. Après avoir participé au concours à trois-points puis au All-Star Game, Kyle a dû regarder le match des siens contre Boston sur le banc. La raison ? Cette foutue blessure au poignet… qui est en fait bien plus sérieuse que prévu.

“Honnêtement, je pensais que je m’étais fait mal en m’endormant dessus, je pensais que ça allait passer. C’était un peu endolori, mais je n’y faisais pas attention. […] Je pensais que pendant le break, ça allait se soigner avec un peu de repos, mais ça n’a pas arrêté de me gêner.” – Kyle Lowry auprès de Sportsnet

Oui, c’est désormais connu, Lowry n’a parlé à personne de cette blessure hormis sa femme, ce qui est particulièrement malin dans sa dernière année de contrat et avec des Raptors qui ont grandement besoin de lui. Car si ce n’était qu’une question de deux ou trois jours, ce serait une simple anecdote autour de laquelle se marrer. Sauf que Dwane Casey est arrivé totalement désabusé devant les médias, et a affirmé que c’était une blessure qui ne prendrait pas qu’un jour d’absence. Fracture ? Quand même pas. Mais entorse ? Avec une équipe de Toronto qui souhaite récupérer sa deuxième place à l’Est, ce n’est certainement pas cette info qui va aider les chances des Canadiens. Peut-être que, la prochaine fois, Lowry passera par cette petite salle qu’on appelle le staff médical et qui peut diagnostiquer professionnellement ce qu’il ressent. Mais bon, encore une fois, quand on bosse en NBA…

Le forum de Doctissimo, on évite la prochaine fois, Kyle.

Source : Sportsnet


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top