Top Ten

NBA Top 10 du jour : Dwyane Wade a activé le Flash, Alex Len termine sur la pellicule

C’est un anniversaire un peu particulier que l’on fête aujourd’hui, un birthday qui causera surtout à nos amis musicos. Allez, on sort les saxos et les trompettes, ce matin c’est ambiance jazzy.

Car si le jazz trouve évidemment son berceau du côté de la Louisiane et notamment à La Nouvelle Orléans, si le festival le plus fat en la matière prend place chaque année à Montréal, c’est bien dans notre beau pays que se déroula du 22 au 28 février 1948 le tout premier festoche d’envergure regroupant alors les plus grands spécialistes du genre. C’était du côté de Nice, Mario Balotelli n’était pas encore le prince de la ville et pour cette toute première réunion internationale de jazz, les plus grands s’étaient alors réunis au Casino municipal et à l’Opéra, et notamment un certain Louis Armstrong, futur multiple MVP dans sa spécialité (son groupe de l’époque s’appelait The All-Stars, ça ne s’invente pas), ou encore Django Reinhardt, autre légende de son sport. Le festival de Nice perdure encore aujourd’hui sous le nom de Nice Jazz Festival et se déroule par contre au mois de juillet, probablement pour une question de température si l’on en croit les propos de Sean Paul.

C’est donc dans nos contrées que les meilleurs jazzmen au monde se regroupèrent pour la toute première fois pour un véritable All-Star Game, bien avant que John Stockton, Karl Malone, Gordon Hayward, Rudy Gobert ou Joel Bolomboy ne deviennent les vrais représentants du jazz à travers le monde. Et si vous trouvez qu’on mélange tout, on vous propose plutôt de regarder ce petit Top 10 des familles, parce que nous à la base, on voulait parler un peu de musique, mais surtout de basket.

Allez, trompette Top 10.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top