La Salve de TrashTalk

La salve de TrashTalk #18 : merci pour ce All-Star Game, mais c’était dronement guez

South Park, salve

Sympa ce All-Star Weekenjohgijihjdfmojhpd.

Source image : imgbase.info

C’est l’un des nouveaux bébés de TrashTalk cette saison. Un retour chaque samedi sur tout ce qu’il s’est passé ou presque Kevin durant la semaine écoulée, le tout à une vitesse calculée aux alentours de Usain Bolt x John Wall mais puissance douze. Sérieuse ou décalée, cette rubrique ravira on l’espère ceux qui n’ont pas forcément le temps ni la force de mettre le réveil chaque nuit. Pas d’image, rien que des mots lancés à grande vitesse et à la louche histoire de rattraper le temps perdu ou bien de revivre en speed les gros dossiers des derniers jours. Allez, on prend notre notre respiration et c’est parti pour le dix-huitième épisode. Action.

Allez, café.

Et c’est au cœur du All-Star Weekend que l’on attaque cette dix-huitième salve de la saison. A peine le temps de découvrir que la NBA sera bien de retour en Afrique cet été que la soirée des concours pointe le bout de son nez. Des surprises, des déceptions, des drones, une soirée décidément… spéciale, qui ne restera malheureusement pas dans les mémoires. Kristaps Porzingis remporte le Skills Challenge, Eric Gordon se paye celui des snipers et c’est finalement Glenn Robinson III qui rafle le Slam Dunk Contest. Beurk, next. Et si Ben Wallace sera snobé dimanche par le jury du Hall of Fame, c’est une toute autre nouvelle qui nous tombera dessus en plein All-Star Game ou presque. On ne parle pas de cette nouvelle parodie de match remportée par l’Ouest et son historique MVP maison Anthony Davis mais bien de l’arrivée “étonnante” de … DeMarcus Cousins à ses côtés chez les Pels. DMC, AD, AD, DMC, ADMC, ACDC, RIP. Un trade étrange que l’on a tenté d’analyser d’un point de vue Pels, d’un point de vue Kings, d’un point de vue… Sixers, mais surtout la promesse à court-terme d’un chantier offensif peut-être jamais vu auparavant. Mais bravo les gars, vous nous aurez au moins permis de passer un dimanche soir funky. Et funky la semaine le sera, trade deadline oblige. Une première preuve ? Hello Magic Johnson, nommé vice-prez des Lakers, pour toi public. Le premier (enfin le second) trade “d’envergure” de la semaine ? L’arrivée de Lou Williams aux Rockets, car Mike D’Antoni devait probablement manquer de shooteurs. On parle aussi de Bojan Bogdanovic qui débarque à Washington pour se mettre des caisses avec Gortat et Satoranski et d’Ersan Ilyasova qui continue sont tour des Stazounis. La trade deadline ? Un sacré coup dans l’eau pour ceux qui espéraient voir bouger de très gros poissons mais quelques mouvements par ci et par là tout de même. Le départ de Nerlens Noel pour Dallas, la nouvelle belle inspiration des Bulls et… c’est à peu près tout si on parle de vrais joueurs de basket. Youplaboum. On préfère franchement les nuits où ça joue au basket et ça tombe bien car la NBA faisait justement son retour quelques heures après la deadline. LeBron nous a fait coucou en marchant, DeMarcus Cousins a joué avec les Pels, les Warriors ont fait explosé la matrice face aux Clippers et les Kings sont devenus meilleurs sans DMC, voilà qui suffisait bien pour cette reprise. Dernière ligne droite désormais de cette salve #18 avec la signature pour dix jours d’Axel Toupane aux Bucks, la voie de la sagesse empruntée par Ben Simmons et les Sixers, le test des Nike PG1 à la Hoops Factory, le craquage du jour made in Kevin Durant, le record en carrière de DeMar DeRozan au meilleur des moments et un nouveau triple-double de Russell Westbrook pour reprendre les bonnes habitudes. Pfiou.

Allez, café.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top