Celtics

Robert Parish est mécontent pour ses Celtics : pour lui, il fallait foncer sur Paul George

Paul George
Source image : @BWVisual

C’est la grande question qui anime les rues de Boston ce vendredi : est-ce que les Celtics auraient dû foncer sur Paul George s’il était vraiment disponible ? Selon Robert Parish, ancien de la maison verte, la réponse est aussi facile que frustrante.

Sacré Robert. Légende vivante du Massachusetts après avoir protégé la raquette locale pendant la majeure partie de sa carrière, aux côtés de Larry Bird et Kevin McHale notamment, Parish est habituellement plutôt discret et ne vient pas tacler le travail de Danny Ainge au quotidien. Cependant, invité par Sirius XM Radio pour parler de cette fameuse trade deadline qui s’est terminée sans véritable mouvement à Boston, Robert ne s’est pas fait prier et a lâché les chevaux concernant le cas Paul George. En effet, sur ces 24 dernières heures, l’ailier des Pacers semblait être au centre de discussions entre Danny Ainge et Larry Bird, Pacers et Celtics tentant de trouver un potentiel accord afin que le All-Star déménage dans Beantown. Malheureusement, le buzzer est passé et tout le monde a remballé ses guns : Paulo est resté dans l’Indiana, le précieux choix de Draft des Nets qui appartient aux Celtics n’a pas été envoyé chez les Pacers, et tout le monde a fait monter la sauce pour rien. Ce qui dérange justement Parish, lui qui a quelques bagues aux doigts et aurait bien vu Boston reprendre sa bonne vieille tradition de jouer au mois de juin face à une grosse cylindrée de l’Ouest…

La façon dont Boston se comporte est tournée vers le fait de gagner maintenant, plutôt que dans 3 ou 4 ans. Du coup, je ne comprends pas trop pourquoi Danny (Ainge) reste accroché à son choix de Draft, encore moins s’il a eu la possibilité d’obtenir Paul George. J’aurais donné tous mes choix de Draft pour lui, car je pense qu’il aurait été un élément parfait pour cette équipe. Ils ont besoin d’une superstar, et je pense que George se serait intégré comme il faut car il n’a pas l’air d’être préoccupé par le fait de savoir si l’équipe est la sienne ou non. Il veut gagner, et c’est une des rares superstars capables d’exceller des deux côtés du terrain. C’est un joueur aussi efficace en attaque qu’en défense.

Oui et non, oui Robert marque des points et non on ne peut pas envoyer une blinde de choix de Draft sur un pari osé. Là où on peut suivre Parish, c’est sur le fait de voir un potentiel Big Three s’effacer sous nos yeux : si Paul George avait rejoint les Celtics, on aurait clairement revu quelques pronostics dans la Conférence Est et un cyborg habitant dans l’Ohio transpirerait à grosses gouttes. Là où c’est un peu plus compliqué, c’est que les rapports de journalistes ont été nombreux concernant les désirs de PG13 dans un avenir proche. Agent-libre en 2018, le bonhomme a plutôt tendance à voir les Pacers ou les Lakers dans son radar, “point barre”. Maintenant, aurait-il pu changer d’avis en participant à des Finales de Conférences voire des Finales NBA sous le maillot vert ? La question restera pendant longtemps dans la tête des fans. Il est clair que Danny Ainge est passé à côté d’une affaire potentiellement énorme, mais on ne saura peut-être jamais ce que son ancien coéquipier Larry Bird lui demandait officiellement en échange…

Il y a ceux qui regrettent d’avoir conservé ce choix, et ceux qui sont contents de ne pas avoir cédé à la tentation. Boston va devoir faire avec ses armes, puis voir à la Draft si quelqu’un voudra récupérer le pick contre un joueur ultra-talentueux. Aussi talentueux que Paul George ? Difficile à dire…

Source : Sirius XM Radio

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top