Bulls

Chicago se fait encore avoir à la récré : Taj Gibson et Doug McDermott à OKC contre trois cartes communes

Bulls

D’une année à l’autre, Gar Forman ne retient pas ses leçons.

Source image : Twitter

Dans le dernier quart d’heure précédant la trade deadline, l’étincelle a jailli du cerveau des Bulls qui ont réalisé un échange comme ils savent si bien le faire. Pour la dernière illumination de Gar Forman, c’est par ici.

Les décisions du management de Chicago à la dernière deadline de février faisaient déjà craindre le pire aux fans de Windy City. Rassurez-vous, Jimmy Butler reste à bord du paquebot dirigé par la paire Forman-Paxson mais les deux hommes ont quand même trouvé le moyen de se mettre la fan base à dos avec un échange qui peut être jugé de peu judicieux. Trêve de blabla, rentrons dans le vif du sujet avec le tweet balancé par le désormais fameux Shams Charania de The Vertical. C’est Doug McDermott et Taj Gibson qui ont été liquidés pour permettre à Joffrey Lauvergne, Cameron Payne et Anthony Morrow de venir squatter le vestiaire du United Center en plus de coûter un second tour de Draft 2018 aux Taureaux. Chicago perd donc son leader défensif en plus d’un sniper de 25 ans avec un contrat garanti jusqu’en 2018. Bien sûr, Taj Gibson allait devenir agent-libre en fin de saison et le bureau des Bulls a décidé de jouer la carte de la sécurité mais il y avait sûrement mieux à faire pour la franchise dans le but de démarrer un nouveau cycle dès cette saison. Au lieu de ça, un trade insignifiant qui ne fait qu’encombrer le poste de meneur avec un jeune qui ne va pas révolutionner le jeu de son équipe derrière MCW et Rajon Rondo et qui ne permet même pas de renforcer véritablement le banc.

JoLolo va donc connaître sa troisième franchise en moins d’un an et perdure ainsi la tradition des pivots français à Chi-Town après le départ de Joakim Noah cet été. Une nouvelle perspective intéressante pour le Mulhousien qui était barré par une grosse concurrence dans l’Oklahoma alors qu’il partagera désormais ses minutes avec Robin Lopez et Cristiano Felicio. De quoi espérer une place de starter si Joffrey trouve la mire de loin avec son profil adapté au jeu small-ball. Avec lui, Anthony Morrow aura la lourde tâche de remplacer le sniper formé à Creighton et qui avait déjà fait de beaux cartons cette saison en sortie de banc. À l’inverse, Billy Donovan a très peu fait confiance à son tireur d’élite qui errait sur le bord du terrain depuis deux saisons avec un temps de jeu tournant autour du quart d’heure.

Pour le blockbuster trade il fallait être au rendez-vous lundi au petit matin du côté de NOLA. Les Bulls ont fait bouger quelques lignes mais perdent surtout la voix de leur vestiaire et un jeune scoreur prometteur contre trois éléments corrects mais pas indispensables.

Source texte : The Vertical

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top