Pelicans

DeMarcus Cousins vous présente ses highlights de la saison : chers Pelicans, veuillez accueillir… la bête

Le premier rencart entre DeMarcus Cousins et les Pelicans de New Orleans est donc prévu demain soir face à Houston. Le trade ayant envoyé DMC en Louisiane a désormais été décortiqué, d’un point de vue Pels bien sûr, d’un point de vue Kings et même d’un point de vue… Sixers. Mais les faits sont là, demain soir c’est une nouvelle histoire qui commence. Cadeau pour les Pels fans, qui se seraient multipliés par douze depuis dimanche selon nos sources, on vous file les highlights du monstre cette saison. Rajoutez désormais Anthony Davis à la recette, on vous laisse vous mettre en PLS.

Laissez lui deux mètres et il vous prendra un tir du parking sur la tronche. Laissez lui un mètre et il ira terminer son drive avec un pétard monstrueux. Une match-up favorable ? Deux points. Une match-up défavorable ? Pas sûr que cela existe. Vous pouvez même enlever votre meneur hein, DeMarcus s’en accommodera pour remonter tranquillement la gonfle. Parce que DeMarcus Cousins c’est ça. Un monstre à deux têtes et avec encore plus de personnes à l’intérieur, un mec capable de mettre à feu et à sang quasiment n’importe quelle raquette. On se rappellera de son dernier chef d’œuvre avec les Kings le 14 février dernier face aux Lakers (40 points, 12 rebonds et 8 passes + un money time de feu), mais on se rappellera aussi cette saison de cette mise à mort des Blazers (55 points, 14 rebonds et un scénario à la Tarantino), de ses 37 points et 16 rebonds face aux Spurs, de ses 38 points, 13 rebonds et 7 passes contre DeAndre Jordan, de ses 36 points et 20 rebonds face aux Wizards, de son 42/14 contre Chicago ou de son 46/15 face aux Sixers… Une liste qui pourrait presque contenir chaque sortie du monstre cette saison, un monstre qui tourne depuis octobre à 27,6 points et 10,8 rebonds et qui rejoindra donc le probable meilleur poste 4 de la Ligue. Énervant ? Énervant. Énervant et flippant, tant dans la perspective de les voir exploser la concurrence que dans celle de se marcher sur les pieds, mais cela seul le futur nous le dira.

Pour le moment on vous conseille uniquement de revoir ce flot de domination du désormais ex-pivot de Sacto. Pour les fans des Pels un mouchoir sera de mise et pour les fans des Kings aussi d’ailleurs. Mais pas sûr que le dit mouchoir serve de la même manière.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top