Cavaliers

Les Cavs voulaient tenter de récupérer Patrick Beverley, Houston a mis un gros stop

Patrick Beverley
Source image : YouTube

Dans le grand bordel des dernières heures de la trade deadline, ce sont les Cavs qui ont reniflé du côté de Houston pour essayer de subtiliser Patrick Beverley : malheureusement, le non fût rapide.

Pendant que Cleveland tente un workout avec Larry Sanders et Kyrie Irving nous développe sa théorie sur une planète bien plate, David Griffin et ses sbires sont toujours à la recherche d’un playmaker pour faire souffler Kyrie Irving et booster le banc du champion en titre. Plus les jours passent, plus le General Manager de l’Ohio ne trouve pas ce qu’il veut et ce n’est pas sous un tapis que le nouveau Matthew Dellavedova sortira. Par conséquent, le bras-droit de LeBron (soyons honnêtes) a relancé sa point guard quest et c’est chez les Rockets que ses derniers efforts ont été remarqués. En effet, comme Calvin Watkins d’ESPN l’a rapporté dans la soirée, Cleveland a voulu s’approcher de Patrick Beverley. Le profil idéal pour Tyronn Lue et ses hommes, mélange de ténacité et d’expérience, de capacité à se sacrifier pour le collectif et rentrer ses tirs, à tout donner jusqu’en juin sans peser trop lourd dans la banque.

Sauf qu’un tel dossier serait trop beau pour pouvoir le récupérer en mode Pelicans, c’est-à-dire contre trois baguettes et une clope. En ayant notamment reçu Iman Shumpert en contrepartie, selon Marc Stein et Watkins d’ESPN, le management de Houston s’est payé une bonne tranche de rire et a envoyé N.O.N en réponse à Griffin. Non, ce n’est pas contre Shumpert et des babioles que cela passera, et Beverley n’est tout simplement pas disponible. Véritable poumon humain des Rockets et tellement important dans l’identité de la franchise texane, le copain préféré de James Harden vaut bien plus que son salaire ne pourrait le laisser croire. Payé un peu plus de 5 millions l’année, Patoche est un leader qui remet tout le monde à sa place et assure le bon fonctionnement de sa défense. Une pépite dont les Rockets sont bien conscients et dont ils n’ont pas prévu de se séparer. Sorry Cleveland, mais également les Bulls et Knicks qui étaient apparemment sur le meneur.

Changement de direction, Houston n’est pas chaud ! Il va encore falloir chercher ailleurs pour trouver un playmaker, mais une chose ressort de cette rumeur concrète : Iman Shumpert est bien disponible…

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top