Cavaliers

LeBron James a fait la totale aux Pacers : 31 points à 12/17 au tir, qui a besoin de repos ?

Face aux récentes suggestions qui entouraient LeBron James et son repos, l’animal a fait ce qu’il adore faire par-dessus tout : fermer des bouches en s’occupant de ses adversaires, comme un grand.

Un back-to-back, après avoir déjà sué 40 minutes la veille face aux Timberwolves ? Aucun problème. Un comeback des Pacers en fin de troisième quart, afin de rendre le match intéressant ? Pas de problème. Ce mercredi, les Cavs recevaient Indiana et on se demandait justement quel LeBron allait nous être proposé. Le polyvalent qui fait tout, le distributeur qui reste à l’écart ou bien le scoreur possédé qui donne la fessée à ses défenseurs. Malheureusement pour Nate McMillan et ses hommes, c’est la troisième version qui fût activée hier soir, avec un James tout simplement hallucinant d’efficacité et de contrôle dans son scoring. Abusant de la défense des Pacers et malgré les efforts de Glenn Robinson III ainsi que Paul George, le cyborg attaquait l’arceau à outrance et arrosait le tout de quelques petits tirs extérieurs bien en rythme. Pire encore, une fois défendu sur les switchs par Kevin Seraphin ou Myles Turner, LeBron se léchait les babines avant de punir la couverture osée. Un carton à 31 points, 5 rebonds et 4 passes, et à 12/17 au tir s’il-vous plaît.

Mais ce qu’il y avait peut-être de plus satisfaisant, sur cette partie, c’est la gestion des copains du phénomène alors que les Pacers revenaient au score. Kyrie Irving pour commencer, Kyle Korver pour terminer, les Cavs voyaient Indiana recoller à l’entame du dernier quart mais il n’y avait pas besoin d’appuyer automatiquement sur le bouton magique, celui au numéro 23. Non, pour une fois, c’est bien sans LeBron que Cleveland creusait l’écart dans le money-time, permettant à James de ne signer que 33 minutes de jeu et retourner sur le parquet en toute fin de match afin de signer la feuille. Quand Korver enchaîne les flèches et les dunks (!), quand Derrick Williams assure sa partie du job et la défense locale tient bon, c’est forcément un grand sourire que Tyronn Lue peut afficher. Car une victoire sereine sans surchauffer sa machine préférée, difficile de demander mieux pour l’entraîneur des Cavs.

Le break est enfin là pour le champion en titre, et LeBron James a l’air plus frais que jamais. Ce dimanche, il jouera encore une fois au All-Star Game, ira certainement concurrencer ses copains pour le titre de MVP, et continuera à nous éblouir chaque soir. Oui, LBJ a besoin de repos, mais non, on ne va pas se plaindre quand on peut le voir régaler au quotidien.

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top