Nuggets

Le triple-double de Nikola Jokic : 17 points, 21 rebonds et 12 passes, du jamais vu en NBA

Dans la large victoire des Nuggets hier soir contre Golden State, le Pepsi Center a pu se régaler pour trois grandes raisons : égaler un record all-time à trois points, battre le leader de la Conférence Ouest, et voir Nikola Jokic étaler son immense talent sur les Warriors.

Cela fait des semaines qu’on en parle, des mois d’ailleurs pour les plus curieux, mais chaque star connaît un ou deux moments précis, dans une saison, annonçant son arrivée sur la grande scène. Ce sont des cartons, parfois isolés, qui empêchent un joueur d’être totalement apprécié par le public. On les voit se produire de façon peu fréquente, et par conséquent, l’attente n’est pas aussi grande que chez les mastodontes du circuit. Joel Embiid, Karl-Anthony Towns, Anthony Davis, DeMarcus Cousins, des géants qui occupent la couverture des magazines pour big men aujourd’hui mais vont devoir faire une place à un copain venu de Serbie et faisant ses mixtapes dans le Colorado. Chez les Knicks, l’avertissement avait été sucré la semaine dernière, avec une pointe à 40 points au Madison Square Garden. Cependant, avec tout le respect qu’on a pour New York, battre la bande à Carmelo était assez concevable ces derniers temps. Alors que les Warriors, en déplacement à Denver ce lundi ? Pas vraiment le même délire, aussi vide que fût le Pepsi Center. Une victoire assurée collectivement, mais avec un véritable monstre de basket au centre.

17 points, 21 rebonds, 12 passes décisives. Un nouveau triple-double pour le Joker.

Certes, Nikola était le premier à bouder dans son coin en voyant les 5 balles perdues sur sa feuille et des tirs faciles loupés en-dessous, mais en proposant ce type de production hier soir, Jokic a tout simplement écrit un post-it dans les bouquins d’histoire : personne n’avait claqué minimum 10 points, 21 rebonds et 12 passes sur une rencontre dans l’ère moderne, personne ! Wilt avait bien offert ces chiffres par le passé, mais sur les 30 dernières années… nope. Les statistiques, on peut évidemment les tourner dans tous les sens et dire qu’aucun joueur de 197 centimètres n’a rentré 3 de ses 4 tirs un lundi 13 février dans toute l’histoire de notre planète, mais on ne va pas aller jusque là. Non, ce que vient de réaliser le phénomène de Denver, aucun autre athlète n’a pu le faire, et on peut même élargir un poil pour tenter de comprendre la classe dans laquelle il se situe. Les joueurs offrant plus de 10 points, 20 rebonds et 10 passes dans un match ? Charles Barkley, DeMarcus Cousins, Chris Webber, Kevin Garnett, David Lee, Larry Johnson, Pau Gasol, Fat Lever et Anthony Mason. On a connu pire, comme compagnie. Et si ce n’était qu’une performance isolée, on pourrait éviter d’en faire une tonne, sauf que Nikola est en train de réaliser ce type de taf tous les soirs pour des Nuggets actuellement membres du Top 8 à l’Ouest. Sympa, le 41ème choix de la Draft 2015…

Que nous réservera Nikola Jokic lors de ses prochaines rencontres ? On ne le sait pas encore, mais une chose est sûre : on est impatients. Car autant de basket, d’intelligence, de potentiel et de distribution à seulement 21 ans, c’est plutôt excitant.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top