Blazers

Les Blazers veulent se débarrasser de Festus Ezeli : qui a de la place dans son infirmerie ?

Festus Ezeli
Source : youtube.com - Complex

Signé cet été pour deux saisons, Festus Ezeli a passé plus de temps à l’infirmerie que sur les parquets. Les Blazers veulent donc le trader, mais il faut maintenant trouver un preneur, et ça peut être bien plus compliqué que pour refourguer Mason Plumlee.

Il ne reste plus que dix jours avant que les déménagements au sein de la NBA cessent pendant quelques temps. La trade deadline se rapproche à grands pas, et les discussions s’intensifient. Côté Blazers, l’une des priorités serait de mettre sur pied un trade pour faire en sorte que Festus Ezeli se tire loin de l’Oregon. Recruté cet été pour deux ans, le pivot nigérian n’a pour le moment pas porté à une seule reprise le maillot des Blazers, la faute encore à son foutu genou. Forcément, ça n’a pas aidé des Blazers qui doivent se sortir les doigts sévèrement pour espérer arracher la dernier strapontin pour les Playoffs à l’Ouest. Payé 7,4 millions de dollars cette saison, le champion NBA 2015 dispose dans son contrat d’une deuxième année garantie à hauteur de seulement 1 million.

Ainsi, Portland n’a pas intérêt à lâcher le joueur pour des cacahuètes avant le 23 févier. Ils peuvent aussi bien attendre tranquillement la fin de la saison. Après tout, ce bon Festus est quand même arrivé après avoir été un membre important de la rotation des Warriors durant les deux dernières saisons. L’an passé, il a tapé 16 minutes de jeu en moyenne pour un rendement de 7 points, 5,6 rebonds et 1,1 contre par match. Des petites statistiques combinées à une grosse protection du cercle qui font de lui un col-bleu pouvant rendre des petits services toujours utiles. Avoir à sa disposition un mec prêt à coller des tartes et à donner son corps à la science sans rien demander en retour, ça s’avère toujours utile. Malheureusement pour les Blazers, ils n’ont jamais eu l’occasion d’en profiter alors qu’ils en auraient bien eu besoin, histoire de solidifier une défense aussi dure que de la mousse. Son absence n’étant pas prête de se terminer, les Blazers vont tenter de choper une compensation intéressante comme un petit tour de Draft sympa. Les trois franchises à même de récupérer le joueur seraient Brooklyn, Denver et Philadelphie, selon plusieurs sources locales proches du dossier. Pourquoi ? Parce que ce sont notamment les trois seules à avoir une masse salariale inférieure au minimum autorisé.

Les Blazers vont donc tâter le terrain au maximum pour essayer de refourguer Festus Ezeli avant le 23 février, mais il n’y aura pas de précipitation. Le faible contrat du joueur pour la saison prochaine laisse la possibilité de le conserver sans trop se saigner, même s’il n’y a pas de contrepartie derrière. C’est une option pas forcément excitante, mais qui est meilleure que celle de se faire entuber.

Source : ESPN

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top