Thunder

Le Thunder a fait pleuvoir des briques à Washington : 24 tirs loupés à la suite, un massacre…

briques thunder lancers

La feuille de match.

Source image : Twitter

Dans la logique défaite du Thunder hier soir chez les Wizards (120-98), Russell Westbrook et ses potes ont vécu un véritable cauchemar offensif entre le deuxième et le troisième quart-temps…

Imaginez, la frustration, pendant plusieurs possessions. Chaque tir que vous prenez, vous touchez l’arceau, ou la planche, et au pire des cas du vent. Imaginez que, devant un public qui était justement venu en masse pour voir ses joueurs l’emporter à domicile, la série de tirs manqués commence à jouer dans votre tête. Vous ne pouvez même plus vous concentrer, car vous savez que tout le monde attend une nouvelle brique. C’est malheureusement l’expérience qui fût vécue par les hommes de Billy Donovan ce lundi, en déplacement dans la capitale. Pourtant dans le coup dans le premier quart malgré un départ canon des Wizards, les potes d’Andre Roberson ont commencé à mettre tous leurs marqueurs offensifs à zéro et la suite fût un mélange de comique et de tragique : 11 tirs consécutifs loupés avant la mi-temps, 13 de suite en sortie de vestiaire, 24 au total permettant à Washington de creuser un écart insurmontable. Impossible de revenir d’une telle maladresse, OKC laissant Westbrook s’asseoir une bonne fois pour toute en plein troisième quart : plus de trente points de retard, next.

Et quelque part, cela pouvait être compréhensible, après la semaine de dingue vécue par les joueurs ainsi que leurs fans. L’excitation avant le retour de Kevin Durant à la Chesapeake Arena, la déception en perdant assez largement au final, la rencontre face aux Cavs deux jours avant qui avait justement été gagnée à domicile, cette immense tornade émotionnelle devait bien avoir des répercussions sur le jeu du Thunder. Bien évidemment, on n’espère pas et on ne croit pas qu’OKC vivra le même sort que Cleveland lorsque LeBron avait fait son retour en décembre 2010, la franchise de l’Ohio enchaînant les défaites consécutives pour taper un record historique. En possédant Russell uniquement, ce scénario n’a pas lieu d’être. Mais il sera important, en cette semaine de Saint Valentin et avec un break bien mérité pour chaque joueur, de définitivement tourner la page concernant l’ex numéro 35 et d’en créer une nouvelle. Une qui n’attend pas le retour d’un enfant-roi au pays, une qui ne veut pas prouver quoi que ce soit à un ancien coéquipier, une qui fait sa vie, tout simplement. Et les habitants d’OKC doivent faire leur vie, également. Profiter des prochains jours pour s’en remettre, attaquer la reprise avec le couteau entre les dents, et tenir en attendant le retour d’Enes Kanter.

Si la montagne de briques envoyée par le Thunder fût assez imprévisible hier soir, les montagnes russes émotionnelles l’étaient bien, elles. Que l’équipe de Westbrook mette ce match de côté et rampe jusqu’à vendredi, c’est tout ce qu’on pourra leur souhaiter aujourd’hui.

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top