Celtics

Boston s’impose à Dallas, Rick Carlisle se lâche : “Ils peuvent aller en Finales NBA avec cette équipe”

Isaiah Thomas
Source image : YouTube

Pour terminer leur roadtrip convenablement sur la West Coast, les Celtics se sont fait plaisir à Dallas (111-98) et c’est Rick Carlisle qui en a profité pour applaudir l’excellent boulot des soldats de Boston.

Encore un dernier quart-temps géré sans trembler, encore un groupe qui grandit match après match en relevant chaque challenge, c’est vrai qu’il va falloir commencer à prendre plus que sérieusement cette équipe verte dans les semaines à venir. Car certes, on n’a pas encore vu Brad Stevens dépasser un tour de Playoffs avec sa franchise, mais le travail long-terme effectué par le stratège avec ses jeunes devient payant et cela s’est vu sur cette série de matchs en déplacement. Après un gadin pour commencer à Sacramento, les Celtics ont pris leurs trois rencontres suivantes au sérieux et les trois missions ont été validées sans avoir à se faire de frayeur : Portland, Utah puis Dallas, un trio rangé dans la poche arrière d’Isaiah Thomas qui a encore effleuré la trentaine de points tout en mettant le Massachusetts sur son dos dans le money-time. Et après avoir entendu Dirk Nowitzki dérouler compliments sur compliments envers le nabot après sa défaite, c’est Rick Carlisle qui n’a pas tourné autour du pot en parlant des Celtics. Shots fired pour les Cavs ? Non, juste une appréciation pour les grandes équipes.

“Ils ont une sérieuse chance de sortir de la Conférence Est et d’aller en Finales NBA avec cette équipe. C’est une très, très bonne équipe de basket… Leur capacité à scorer est exceptionnelle, et ils ont une grande profondeur d’effectif. Ils ont de nombreux joueurs qui ont gagné en expérience. Je les vois vraiment comme une menace sérieuse.”

Ancien de la maison verte puisqu’il avait joué avec les Celtics à l’époque de Bird et compagnie, Carlisle fait un gentil clin d’oeil à la Celtics Nation, mais qu’on ne s’y trompe pas : Rick pense clairement ce qu’il affirme ce lundi et il n’est pas fréquent de le voir dérouler de tels compliments. Non pas que l’entraîneur des Mavs soit avare en félicitations, mais donner ce type de médaille à une équipe n’arrive pas tous les soirs, à moins qu’on s’appelle Doc Rivers. Plus important encore que ce qui se passera en juin, c’est le classement actuel de l’Est qui donne raison au stratège champion en 2011. Boston n’est qu’à deux matchs des Cavs, et il va falloir que LeBron assure une production dantesque pour maintenir l’écart avec l’armée verte. Du coup, si les Celtics font le push nécessaire afin d’aller taquiner le champion en titre pour la première place, imaginez le bordel en cas d’avantage du terrain tout au long des Playoffs… On en est encore loin, certes, mais il faut prendre Carlisle comme Boston au sérieux, clairement.

Trois victoires en quatre matchs sur ce roadtrip, la probable démolition des Sixers et des Bulls avant la pause du All-Star Weekend, tout va bien dans le Massachusetts et c’est Brad Stevens qui doit se frotter les mains en premier.

Couverture

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top