Pistons

Les Pistons réalisent le comeback de la nuit : 16 points de retard dans le dernier quart, que dalle !

En déplacement du côté de Toronto ce dimanche, les hommes de Stan Van Gundy ont su serrer la ceinture au meilleur moment pour s’offrir un comeback exceptionnel au Canada : victoire des Pistons, 102 à 101 !

Après la défaite à la maison face à San Antonio, Andre Drummond et son armée se ramenaient chez les Raptors en espérant y réaliser une belle opération. Il faut dire que dans la course aux Playoffs, et dans une Conférence Est qui promet une nouvelle bataille assez folle sur les derniers spots du Top 8, chaque soirée compte et chaque minute compte. Une réalité justement prise au sérieux par Kentavious Caldwell-Pope hier soir, eux qui proposaient pourtant un basket pas fameux sur les 36 premières minutes de jeu. Fautes évitables, rythme laissé à la paire Lowry-DeRozan, adresse extérieure catastrophique, ça sentait la bonne vieille claque à l’ancienne qu’on pouvait prévoir à Toronto. Le scénario ? Fin du troisième quart-temps, 82 à 66 pour les hôtes. Normalement, sur ce type de script, on voit déjà DeMar et Kyle se frotter les mains en ajoutant quelques petits points, et en sécurisant la win devant leur public. Sauf que si les deux zozos ont voulu mettre leurs pions, ils ont malheureusement oublié qu’il y avait deux côtés sur un terrain de basket, les Raptors prenant une avalanche dans les douze dernières minutes.

Ish Smith, Tobias Harris, Marcus Morris et surtout KCP pour finir le job, la remontée fantastique démarrait doucement mais sûrement sous les initiatives des deux premiers. Un rideau installé par Stan Van Gundy après avoir pris cher sur les trois premières périodes, build a fucking wall comme dirait l’autre, et une exécution sereine afin de réduire l’écart, voilà le plan que respectaient les jeunes cadres du Michigan pour renverser la rencontre. Et à deux minutes de la fin, le plus dur était fait en recollant à trois petites unités, 99 à 96 pour Toronto. Derrière, Kyle Lowry mettait un lay-up particulièrement seul… mais ceci représentait le dernier panier des Raptors sur cette soirée. Oui, le dernier, car derrière Andre Drummond gobait un rebond et allait nous chercher un lancer, 101 à 97. Nouveau stop défensif face à l’isolation prévisible du jeu de Dwane Casey, et qui se permet d’aller planter un tir difficile à mi-distance ? Kentavious Caldwell-Pope. L’animal nous stoppe Lowry sur la possession suivante, va se caler dans le corner, et sur une action bordélique de toute fin de match reçoit la gonfle en étant bien servi par Ish Smith. Le comeback doit être complété, deux points de retard, deux pieds dans le plancher alignés pour KCP derrière la ligne, tchaf. Ficelle du bonhomme qui donne un point d’avance aux siens, suffisant pour laisser DeRozan s’empaler dans Morris au buzzer. Public choqué, Pistons endiablés, les Raptors perdent la rencontre alors que le matelas d’avance était immense. Un hold-up comme on aime !

Et dans une course au Top 8 qui ne pardonne pas, Detroit s’est offert une pure victoire à l’extérieur, une qui ne leur tendait jamais les bras. Si ce succès ne lance pas de vague positive dans le Michigan après le break, on pourra difficilement continuer à croire en eux.

Couverture

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top