Magic

Orlando se fait doubler au classement par les Sixers : implosion à venir pour Mickey et le Magic

Orlando

La déprime.

Source image : Pinterest

Soirée déprimante pour les habitants d’Orlando et les fans du Magic. Entre la défaite à Dallas et la victoire des Sixers à domicile, c’est l’avant-dernière place de la Conférence Est qui a été offerte à Evan Fournier et ses potes.

Décidément, cette saison est un véritable cauchemar pour les hommes de Frank Vogel. Car autant des mauvaises semaines de compétition marquées par des défaites sont les lignes d’un scénario qui se produit dans de nombreuses franchises chaque année, autant des revers comme celui d’hier soir chez les Mavericks sont des représentations inquiétantes de l’état d’un groupe. En effet, après avoir pris une piquette chez les Rockets ce mardi, le Magic évoluait à domicile le surlendemain pour jouer les Sixers, et c’est T.J. McConnell qui crucifiait les hôtes d’un tir à la dernière seconde. Punition difficile à avaler, certes, mais qui devrait piquer un vestiaire dans son estime, réveiller des compétiteurs en pleine frustration. Du coup, on s’attendait à voir une équipe d’Orlando un minimum motivée en déplacement à Dallas, fatiguée par ces deux dernières défaites et sentant que les Mavs pouvaient offrir un challenge intéressant on the road. La réponse du Magic hier soir ? 

Rien, zéro.

Une claque résonnante envoyée par Wesley Matthews et ses potes, mais vraiment résonnante. Un petit indicateur, pour vous donner une idée de la couleur qui rayonnait sur les joues des joueurs d’Orlando : en plein troisième quart-temps, l’écart était de 30 points. Oui, trente pions dans le rétroviseur, après avoir perdu contre Philadelphie. Alors certes, Dallas est en ce moment sur une bonne passe et il y a de bien meilleures adresses à visiter que celle de l’American Airlines Center, mais de là à se faire autant balader ? La punition fût fatale, aussi bien sur le terrain que dans le classement. Car non seulement le Magic a perdu chez les Mavs, mais il a également perdu sa treizième place pour la tendre aux Sixers. Combien de personnes pouvaient affirmer, en début de saison, que Philadelphie serait devant Orlando au classement, à la pause du All-Star Game ? Même si les derniers jours de compétition pourront changer à nouveau l’ordre de la Conférence, le fond de la piscine a bien été atteint par Serge Ibaka et ses coéquipiers. Une avant-dernière place dans leur Top 15, et la plus belle statistique qu’on aurait pu imaginer pour eux : sur leurs 26 prochains matchs qui concluront une terrible régulière, 14 adversaires font actuellement partie des équipes qualifiées en Playoffs. On va donc traduire pour les lents assis au fond, c’est foutu pour Orlando cette saison.

En attendant des transferts évidents lors des dix prochains jours, notamment concernant Serge Ibaka ou Nikola Vucevic, les fans du Magic pourront boire leur nitroglycérine tranquille, en pensant déjà à l’année prochaine…

 


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top