Sixers

Joel Embiid, victime d’une légère déchirure du ménisque ? Le Process est sur pause…

Joel Embiid

Fuck.

Source image : NBA League Pass

Petite dose de transpiration ce weekend en Pennsylvanie, après avoir appris que Joel Embiid serait en fait victime d’une micro-déchirure du ménisque au genou gauche : on retient sa respiration chez les Sixers…

Absent des 8 rencontres les plus récentes de son équipe et à onze reprises sur les douze dernières, le phénomène venu du Cameroun n’est malheureusement pas au top de sa forme. Car même si certains l’ont vu mettre le feu au concert de Meek Mill cette semaine dans la cité de l’amour fraternel, en enlevant ses fringues et en dansant la carioca devant des fans hurlant de plaisir, le corps du jeune homme est loin d’être à 100% lorsqu’il s’agit de son boulot, qui pour rappel est celui de jouer au basket pour les Sixers. Et plus loin que ça même, un rapport de Derek Bodner (USA Today et DraftExpress) a souligné le fait que plusieurs sources affirmaient la même chose actuellement en coulisses : si Jojo ne joue pas, c’est parce qu’il a un pépin au ménisque. Gravissime ? Non, dans le sens où il s’agirait d’une micro-déchirure qui ne demanderait pas d’opération, mais assez sérieux pour imposer au géant des jours supplémentaires de repos. Ce qui veut donc dire, notamment, un All-Star Game en fringues plutôt que de participer au Skills Challenge avec les autres pivots.

Apparemment, la déchirure en question aurait été découverte il y a quelques semaines, après la victoire des Sixers face aux Blazers à domicile (le 20 janvier). Maintenant, a-t-elle eu lieu en effectuant une chute douloureuse contre Portland ou bien était-elle déjà présente et a ensuite été aggravée par cette acrobatie, difficile à dire. Ce qu’on sait, cependant, c’est que le staff médical de Philadelphie est très clair sur la dangerosité de la blessure en question : il n’y a pas à en faire tout un plat, il s’agit surtout de patience plus qu’autre chose à l’heure actuelle. Un pain qu’on mange volontiers aujourd’hui pour sa rassurer, mais qui sera difficile à gober si l’absence d’Embiid se compte en semaines plus qu’en jours. Avant la victoire des Sixers hier soir contre Miami, Joel était bien présent avec ses coéquipiers pour s’échauffer, mais dès que son genou se met à gonfler, on arrête la machine. Logique, car il est hors de question de rusher le Process et de le mettre dans une position dangereuse, surtout quand on voit la patience avec laquelle les fans de Philly ont vécu depuis des années.

Avec un jeu ultra-mobile et un corps qui n’a pas vécu de compétitions aussi intenses pendant deux ans, il est assez logique de voir Joel Embiid devoir appuyer sur pause. On espère simplement qu’il ne s’agit que d’une micro-déchirure, comme annoncé, et qu’il n’est pas question de complication dans les semaines à venir…

Source : Derek Bodner

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top