Shaqtin a Fool

Shaqtin’ A Fool : les cheveux de Michael-Carter Williams sont bouclés, James Harden l’a donc pris pour un mouton

Si tout est permis le vendredi, ça n’est absolument pas grâce à Arthur ni Claudia Tagbo mais bien évidemment grâce à Shaquille O’Neal. Son Shaqtin’ A Fool hebdomadaire est désormais attendu de pied ferme par toute une communauté voulant se taper des barres avant le week-end et, bonne nouvelle d’ailleurs, le week-end pointera bientôt le bout de son nez. Alors keep cool, on s’occupe de votre premier cadeau.

Et on commence avec ce génie de Tobias Harris qui tente de reproduire à la perfection les gestes d’Uncle Drew mais… avec l’agilité d’un grand-père plein d’arthrose et l’équilibre d’un mec bourré comme un âne. Why not. On enchaîne rapidement avec un Doug McDermott à qui Fred Hoiberg va visiblement devoir ré-expliquer les règles du jeu, juste le temps de constater que James Harden a trouvé une nouvelle stratégie pour obtenir des fautes. Askip comme disent les jeunes, Ramesse aurait même décidé d’aller défier Teddy Riner à Tokyo en 2020, même qu’il aurait annoncé vouloir se… défendre. Harden. Défendre. Ok d’accord.

Quatrième candidat de la semaine au Panthéon de la connerie, Jonas Valanciunas, qui ne prend même plus la peine de se lever pour shooter. Y’a qu’à tous se coucher en fait, ça ira plus vite. Y’a qu’à tous se mettre à la natation aussi si le basket ne vous plait plus. Idem pour Luigi Datome, qui participe pleinement à l’internationalisation du Shaqtin’ A Fool en se payant une tranche comme vous n’en verrez que chez votre boucher charcutier. Jean-Michel Planche, Jean-Michel Tranche même combat, seule la honte l’emporte au pays de la gorgette.

Tobias Harris, Doug McDermott, James Harden, Jonas Valanciunas et Luigi Datome, cinq hommes unis pour une même cause, celle de faire du basket un sport aussi sérieux qu’un épisode de H. Big up les gars, bien ouej.

C’est tout pour cette semaine et c’est déjà pas mal, vous pouvez reprendre une activité normale, comme manger du Nla utella avec les doigts.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top