Bulls

Les fans des Bulls vont devoir être patients : Gar Forman et John Paxson, ça ne bougera pas…

Si les Bulls sont actuellement membres du Top 8 et qu’ils visent les Playoffs, ce n’est pas cette prouesse qui va rassurer les joueurs comme les fans de Chicago. Il faut dire qu’au-dessus, la hiérarchie ne devrait pas changer de sitôt…

Le quotidien de la NBA fait qu’on parle souvent, en premier, des joueurs et des entraîneurs que l’on voit sur les terrains. Cependant, une des erreurs réalisées par certains passionnés est d’oublier qu’un des postes les plus importants dans la Ligue est celui de General Manager, tout comme celui de vice-président. On le voit d’ailleurs très bien chaque saison dans les deux conférences, les franchises avec une organisation stable sont généralement dans le haut du tableau, pendant que les groupes casse-gueule traînent à peine à la surface ou étouffent en profondeur. Et si chez les fans des Bulls les poils s’hérissent lorsqu’on mentionne des noms comme Rajon Rondo ou Fred Hoiberg, rien ne peut égaler les mots “Gar” et “Forman” en terme d’exaspération. Le GM de Chicago enchaîne les décisions critiquables depuis plusieurs saisons, parfois justes et très souvent parfois crades, ce qui pousse la fanbase de l’Illinois à souvent prier pour qu’un changement puisse avoir lieu dans les hauteurs de la franchise. Malheureusement pour eux, les nouvelles ne sont pas les meilleures aujourd’hui, car comme K.C. Johnson l’a souligné dernièrement dans le Chicago Tribune, ce n’est pas demain que le cousin de “Pourhomme”et son acolyte Paxson seront virés.

Malgré une perception venue de l’extérieur qui pourrait laisser envisager le contraire, les postes de vice-président exécutif de John Paxson et de General Manager de Gar Forman sont stables, selon plusieurs sources proches des propriétaires. D’ailleurs, la confiance des propriétaires en Paxson et Forman est tellement solide que les deux seraient retenus même si les Bulls manquent les Playoffs pour la seconde saison consécutive, selon une source.

Pas la plus belle des perspectives, c’est peu dire. Alors certes, le monde n’est pas entièrement dégueulasse depuis que le duo est en place, on a pu le voir sur certaines décisions autour de la Draft et également la façon dont le dossier Derrick Rose fût géré au final via un transfert correct. Cependant, peut-on sérieusement envisager un retour dans les hauteurs exemplaires de la Conférence Est du côté de Chicago, avec Paxson et Forman au volant du tracteur ? Car la logique initiale est assez simple, pour commencer avec le poste d’entraîneur. Le jeu proposé par Fred Hoiberg et la stabilité du vestiaire sont des éléments suffisamment bordéliques pour avancer une hypothèse de changement cet été. Suffisamment… si on est dans un mode de pensée plutôt logique, malgré l’envie de construire un plan long-terme. Et vue la relation entre le coach des Bulls et ses supérieurs, ce n’est probablement pas en juillet qu’un nouveau stratège va débarquer sur les bancs du United Center. Ce seul indicateur pourrait suffire à blaser pas mal de monde, avec tout le respect qu’on a pour Fred, et c’est sans parler de la gestion des contrats qui sont parfois à mourir de rire. Parler de spacing et de jeunesse avant de signer Dwyane Wade et Rajon Rondo ? Vouloir tourner une page et laisser Pau Gasol puis Joakim Noah partir sans aucune contrepartie…?

Tant que Jerry Reinsdorf gérera le business de la franchise et se sentira en confiance avec Laurel et Hardy John Paxson et Gar Forman, il n’y aura pas de mouvement majeur à prévoir chez les Bulls. Enfin, majeur, disons plus de mouvement logique et donc prometteur…

Source : Chicago Tribune


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top