Cavaliers

Derrick Williams signe aux Cavs : le voilà, le playmaker absolument pas playmaker de LeBron

Derrick Williams
Source image : YouTube

Et bim ! Les Cavs avaient besoin d’un vrai meneur de jeu, du coup c’est Derrick Williams qui a été signé pour les 10 prochains jours selon Yahoo Sports : comment ça, il joue ailier ?

Du calme, on avance petit à petit. Coupé en début de semaine par le Heat qui devait continuer sa marche impériale avec des joueurs en pleine forme, Dédé se retrouvait libre et espérait rebondir dans une autre franchise, le plus rapidement possible. Avec un peu moins de 6 points et 3 rebonds de moyenne à Miami, ce ne sont pas ses statistiques qui devaient attirer du monde mais bien sa jeunesse, sa polyvalence et son potentiel. Des traits qui ont bien évidemment plu à David Griffin, le General Manager des Cavs prenant son téléphone immédiatement afin de tester la bête. Résultat, c’est pour un contrat de 10 jours que Williams sera chez le champion en titre, contrat qui pourra être suivi par un second du même style avant d’être soit prolongé pour la saison, soit renvoyé dans la case agent-libre. Une belle opportunité pour le joueur, qui ne remplit certes pas le besoin numéro un de la franchise de l’Ohio mais va tout de même apporter ce qui manque également chez les Cavs, plus précisément de la jeunesse, des options défensives et un peu de folie en attaque.

Car mine de rien, Derrick est un spécimen intéressant à utiliser sur des séquences bien placées, comme on avait notamment pu le voir chez les Knicks la saison dernière. Lorsqu’il a carte blanche en attaque et qu’il peut jouer son défenseur sans se faire gueuler dessus, Williams est un bon client qui peut offrir une option sérieuse à un banc en manque de création. Alors certes, on n’est pas sur du meneur pur, comme LeBron le demandait avec insistance depuis des semaines. Mais ce souci sera réglé par la suite, et un autre devait être taclé par le management des Cavs : offrir à James un poil de repos sans avoir à transpirer à haute dose. Car depuis le début de saison, dès que LBJ se retrouvait sur le côté, on passait d’une équipe de champions en titre à une d’une irrégularité folle, entre exploits à Washington et grosses galères dans l’Indiana. Du coup, Williams devra faire ses preuves en apportant ce qu’il sait faire, notamment ce soir puisque les Cavs joueront chez le Thunder très probablement sans le numéro 23. Une occasion idéale pour que Dédé nous lâche un double-double spectaculaire, et qu’il tente de verrouiller un second contrat de 10 jours dans l’Ohio.

On attendra encore un poil avant d’obtenir une assurance derrière Kyrie Irving à la mène, mais le management des Cavs réalise une belle opération en testant Derrick Williams : si ça craint tant pis, mais si ça passe bonjour le steal.

Source : Yahoo Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top