Raptors

DeMar DeRozan a fait son retour, comme un patron : 31 points sur la tête des Clippers

Avec des Raptors un peu fatigués et qui avaient besoin d’un coup de boost pour se relancer, DeMar DeRozan a remis ses pompes et aidé les siens à écarter les hommes de Doc Rivers : victoire de Toronto, 118 à 109.

En voilà un qui a fait plaisir à ses fans, rien qu’en foulant à nouveau le parquet du Air Canada Centre. Car mine de rien, les deux dernières semaines avaient été compliquées pour DeRozan, entre tentative de retour foireuse et absence qui pénalisait sérieusement sa franchise. En effet, ce sont 7 rencontres que le All-Star avait dû regarder sur le côté sans pouvoir contribuer, après s’être tordu la cheville face aux Suns, et les Raptors n’avaient validé que trois succès sur ces sept matchs. Pire encore, la seule fois où DeMar avait serré les dents afin de tester sa patte, c’est le Magic qui était venu s’imposer en terre canadienne. Il fallait donc prendre au sérieux ce pépin physique, accepter le fait que ses potes allaient en chier sans lui, pour ensuite revenir au top et réinstaller Toronto tout en haut de la Conférence Est. Un comeback réalisé et réussi hier soir, face à des Clippers fatigués après avoir joué et perdu la veille du côté de Boston.

D’entrée, Dwane Casey voulait remettre sa gâchette préférée en confiance, avec des mises en situation concrètes. Création sur Austin Rivers, slalom sur Luc Mbah a Moute, DMDR était visiblement bien dans ses pompes et l’intéressé en profitait même pour nourrir ses potes lorsque la défense californienne se concentrait un peu trop sur lui. Quelques 13 points dans le premier quart, un gros putback pour rassurer tout le monde, et le tapis était installé pour que la machine canadienne passe la vitesse supérieur dans le second quart-temps. Bien aidé par un Jonas Valanciunas qui était motivé en voyant DeAndre Jordan devant lui, soutenu par un Kyle Lowry se sentant nettement plus libre que lors des trois derniers matchs, DeRozan pouvait afficher un vrai sourire car ce sont ces Raptors qu’il connaissait bien et avaient disparu depuis quelques temps. Ces fous offensifs capable d’en coller 70 dans n’importe quelle mi-temps, et peuvent compter sur un banc aussi productif qu’énergique. Maintenant, on connaît la chanson, battre les Clippers qui étaient en back-to-back n’est pas une immense prouesse. Cependant, remporter les quatre prochains matchs et aborder le All-Star Break avec confiance en sera une petite.

 

Et face aux Wolves, puis Pistons, puis Bulls et enfin Hornets, DeMar DeRozan aura une mission importante à remplir. Réaliser un perfect avec son équipe, et rappeler aux Celtics ainsi qu’aux Wizards qui doit être deuxième à l’Est. Au boulot !

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top