Thunder

Scott Brooks revient sur la belle époque du Thunder : “C’est Harden qui unissait tout le monde”

Thunder durant harden westbrook

Cette image…

Source image : YouTube

Désormais chez les Wizards, Scott Brooks n’a plus à devoir répondre à toutes les questions entourant l’ancien Big Three d’Oklahoma City, mais un petit tour par la case nostalgie ne fait jamais de mal.

Surtout que, dans le cas de l’entraîneur de Washington, tout va bien en ce moment. Avec un meneur tout aussi explosif mais d’autres joueurs nettement différents, Brooks a installé sa nouvelle franchise sur le podium de la Conférence Est et les Wizards sont devenus une sorte de machine infernale sur les deux derniers mois de compétition. Un modèle qui nous rappelle évidemment les belles heures du Thunder lorsque Russell Westbrook, Kevin Durant et James Harden étaient présents, bien que le talent global soit différent dans l’effectif de la capitale. Cependant, invité sur Sirius XM Radio il y a quelques jours, le stratège de D.C. a bien voulu répondre à une question piquante signée Brian Scalabrine. Peut-on dire que le management d’Oklahoma City a créé une sorte de rupture inévitable en transférant justement Harden à Houston, alors que le groupe semblait bien vivre et les joueurs extérieurs commençaient à devenir premiers dans les rangs de la NBA ? Une potentielle erreur que Brooks a jugé avec légèreté et humour.

Vous croyez (rires) ? Le jeu était en train de changer en fait. On peut dire aujourd’hui qu’ils peuvent clairement finir en première, deuxième et troisième position de la course au MVP. Ils réalisent tous les trois une saison de MVP. Cela a été un vrai honneur de les entraîner, ils étaient à l’écoute et adoraient la compétition. Leurs entraînements ont probablement été les plus intenses que j’ai pu connaître dans ma carrière. Harden était comme un connecteur, c’était lui qui unissait tout le monde, et il était content de son rôle en sortie de banc. Il faut dire qu’il jouait quasiment 33 minutes par soir donc c’est sûr que si je lui avais donné des minutes de remplaçant normal il n’aurait pas été content, mais c’était une belle aventure. Cela m’a permis d’entraîner des grands joueurs.

Il est intéressant de voir que, sur cette question en particulier, Brooks mentionne uniquement le barbu évoluant désormais à Houston. Comme on a pu le voir par la suite, Durant et Westbrook n’ont pas partagé une immense amitié, au point de voir l’ailier déménager vers Oakland. Et avec sa joie de vivre ainsi que son côté laidback naturellement attirant, Harden pouvait en effet représenter le chaînon qui tenait toute la structure. Ce qui est fascinant, du coup, c’est d’entendre Scott Brooks affirmer ceci et se souvenir de la saison passée des Rockets, durant laquelle le gaucher était pointé du doigt pour son manque de leadership. Un côté lycéen qui plaisait beaucoup plus à l’époque du Thunder ? Certainement, l’ascension vers les sommets jouant également dans le bonheur quotidien. Tandis qu’au Texas, la pression est bien plus grande et les responsabilités davantage sur ses épaules.

Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, Scott Brooks doit soupirer plus d’une fois en regardant les résultats chaque soir. Car comme il le dit de lui-même, il fût un jour où il possédait ceux qu’on peut considérer comme les trois meilleurs joueurs de la saison actuelle… Souvenirs, souvenirs.

Source : Sirius XM Radio

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top