Timberwolves

Zach LaVine out pour le reste de la saison : rupture des ligaments croisés, les Wolves en deuil…

Zach LaVine

:'(

Source image : YouTube

Coup de tonnerre dans le Minnesota, suite à l’info relayée par Marc Stein d’ESPN. Touché lors de la dernière défaite des Wolves à Detroit, Zach LaVine a appris la pire des nouvelles en réalisant une IRM.

ACL. Trois lettres qui glacent le sang des basketteurs et plongent les victimes dans un véritable parcours du combattant. Dans la langue de Molière, on appelle ça les ligaments croisés antérieurs. Et en ayant ressenti un pépin au niveau de la jambe gauche ce vendredi, le marsupial a effectué des examens qui l’ont inscrit au club des malheureux rompus. Oui, Zach LaVine a bien vécu une rupture des ligaments croisés, ce qui mettra un terme définitif à sa saison actuelle. L’opération aura lieu prochainement et forcera le joueur à devoir passer par une longue rééducation, une qui pourrait lui permettre d’envisager un retour en début de saison prochaine si tout se passe dans les meilleures conditions. C’est une nouvelle terrible, forcément, qui tombe sur LaVine, sur ses coéquipiers, ses fans et tous ceux qui appréciaient observer ses progrès mois après mois. Bien classé dans la course au titre de Meilleure Progression de l’Année, le numéro 8 tournait à quasiment 19 points, 3 rebonds et 3 passes de moyenne, tout en rentrant près de 46% de ses tirs et 39% à distance. Cette évolution ne se traduisait certes pas vraiment dans les résultats collectifs des Wolves, mais elle laissait envisager un statut de star en devenir aux côtés des Karl-Anthony Towns et Andrew Wiggins dans le Minnesota.

Bien évidemment, cette blessure a également créé un plus large débat autour d’un acteur dont le CV est particulièrement fourni, Tom Thibodeau. Lié ad vitam eternam au dossier Derrick Rose, le nouvel entraîneur des Wolves donnait un temps de jeu assez conséquent à ses jeunes (37,2 par soir pour LaVine). De là à le lier aussi rapidement à cette rupture ? C’est un pont que certains réaliser mais qu’on ne fera pas instinctivement. Car après tout, cette blessure aurait pu se produire à n’importe quel moment, pour un joueur du même âge, avec un temps de jeu moindre, dans un contexte nettement différent. Est-ce que le staff médical n’avait pas décelé un souci qui traînait, c’est aussi une piste à envisager. Cependant, la course au fautif ne sera pas la priorité aujourd’hui, on préférera mettre en avant le dossier de certains joueurs qui ont pu retrouver la totalité de leurs capacités athlétiques avec le temps et une rééducation remarquable. Exemple le plus frappant cette saison, Jabari Parker, qui monte sur à-peu-près tout le monde alors qu’il vivait la même blessure lors de sa saison rookie. Pourra-t-on revoir LaVine dunker avec la même aisance que par le passé ? C’est possible. Mais il existe aussi d’autres témoignages, de joueurs qui n’ont pu revenir au meilleur niveau physique par précipitation.

Le peu d’optimisme qui existait du côté des Wolves a été effacé par cette sale nouvelle, mais elle met aussi la lumière sur un point majeur dans le Minnesota. Si le recrutement est amélioré cet été, que des alternatives sont proposées à Tom Thibodeau, et que la rééducation du joueur en question se déroule bien, tout ceci ne sera qu’un mauvais épisode. On croise les doigts, car s’il y en a bien un qui progressait et ne méritait pas un tel pépin, c’est LaVine.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top