Kings

Stephen Curry rate le lay-up de la victoire : les Kings au paradis, Golden State s’incline !

Séisme en Californie ce samedi, après la victoire des Kings en prolongation sur les Warriors. DeMarcus et ses potes ont tenu jusqu’au bout, même quand Stephen Curry avait le panier de la gagne au bout des doigts !

Il fallait peut-être ça, pour que les Warriors perdent enfin. Un match raté, un finish loupé, une partition collective à oublier. Pourtant, Steve Kerr pensait bien faire en pétant un câble et en se faisant expulser, après avoir vu son équipe galérer face aux Kings, eux qui venaient de perdre contre Phoenix. Logique totale, nous direz-vous ? Perdre au buzzer face à la pire équipe de la Conférence Ouest puis gagner quasiment au buzzer contre la meilleure équipe de la Conférence Ouest, il n’y avait pas grand chose à comprendre chez les fans de Sacramento sur ces 24 dernières heures. Mais après avoir perdu les 13 derniers affrontements contre Golden State, et après avoir démarré leur série à la maison par cette foutue défaite au buzzer signée Devin Booker, les hommes de Dave Joerger n’avaient besoin que d’un minuscule coup de pouce. Un petit clin d’oeil de la part des dieux du basket, pour offrir un peu de bonheur aux supporters du Golden 1 Center. Très proches du cataclysme en enchaînant les fautes techniques dans le money-time, les hôtes relançaient presque d’eux-mêmes les Warriors, alors que Kevin Durant ne parvenait pas à rentrer deux shoots de suite et Draymond Green faisait la grimace suite à une blessure au genou vécue pendant la rencontre. Prolongation forcée, la machine d’Oakland espérait réaliser le hold-up chez son voisin de division, mais ce samedi était définitivement à oublier pour Curry et ses potes.

Le meneur se retrouvait d’ailleurs totalement esseulé, avec un petit point de retard et 6 secondes à jouer. Lui qui avait été brillant tout au long de la rencontre, avait ramené les siens à coups de bombes à distance et création sérieuse sur pick and roll, cette fois le plus simple devenait… le plus compliqué. Il faut aussi rendre à César ce qui lui appartient : Anthony Tolliver réalisait un dernier effort remarquable en se jetant afin de gêner au maximum la finition du double-MVP en titre, mais combien de fois avons-nous vu Stephen terminer cette louche avec la planche ? Cette fois, non. Les Warriors avaient clairement mal joué cette rencontre, avaient déjà évité la sanction dans le temps réglementaire, et devaient en payer quelque part les conséquences au finish. Une troisième défaite en prolongation cette saison, sur trois tentatives, et surtout l’orgasme collectif d’un public qui n’en pouvait plus de souffrir face au voisin d’Oakland. DeMarcus Cousins le disait lui-même d’ailleurs, en sortie de victoire : celle-ci était probablement la plus sérieuse des deux côtés du terrain, et la plus appréciable, depuis le déménagement des Kings dans leur nouveau stade. Doit-on y voir un élément de changement qui lancera une belle série de victoires du côté de Sacramento ? Si la défense de Dave Jeorger laisse de telles opportunités au buzzer, certainement pas. Mais hier soir, c’est passé… de justesse !

Ce n’est pas tous les jours qu’on voit Stephen Curry louper un simple lay-up, surtout dans une situation chaude. Alors que certains s’amusent à dire qu’il aurait eu nettement plus de chances de l’emporter en tirant de 8 mètres, on préférera laisser les fans des Kings en profiter pour aujourd’hui, et attendre les Warriors lors de leur prochain match en prolongation. 

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top