Cavaliers

LeBron James a fait sa balade au Garden : 32 points, 10 passes et 1 petit bisou pour Phil Jackson

Bien aidé par un excellent Kevin Love et malgré l’absence de son meneur titulaire, LeBron James a géré son tarif habituel face aux Knicks : une victoire assurée comme un patron, au Madison Square Garden, sans forcer (111-104).

C’était noté sur l’agenda de tout le monde. Comme chaque saison d’ailleurs. Deux visites des Cavs au Madison Square Garden, donc deux occasions pour voir LeBron briller devant des fans émerveillés, et aussi deux possibilités de la coller à Phil Jackson après ses propos tenus en tout début de campagne. Pour la première sortie du King au MSG, c’est une véritable branlée qui avait été imposée aux Knicks (126-94) avec en point d’exclamation un water bottle challenge tenu en plein match sous les yeux de supporters déprimés. Hier soir, contexte différent évidemment compte-tenu des récentes galères des Cavs et un mois de janvier tristounet, on s’attendait à voir un match un poil plus serré et avec une équipe de New York plus engagée. Car non seulement Cleveland venait dans un faux-rythme au MSG, mais le champion en titre devait évoluer sans Kyrie Irving, qui devait agiter le drapeau blanc juste avant la rencontre à cause d’un petit pépin physique. Une absence qui, finalement, n’a pas gêné les Cavs plus que cela et qui, concrètement, a motivé la troupe de LeBron.

En tout début de partie, c’est Kevin Love qui démarrait tambours-battant, de retour dans le groupe après une mi-temps contre OKC et un match d’absence face aux Wolves. Profitant des immenses errements défensifs des hôtes, l’intérieur tenait justement à répondre aux “rumeurs” de transferts avec Carmelo Anthony en sortant son meilleur jeu pour son équipe : avec un double-double bien gras (23 points et 16 rebonds) et le tir à trois-points qui tua les espoirs des supporters dans le money-time, Love apportait exactement ce dont les Cavs avaient besoin. Et qui trouvait Kevin esseulé, d’une passe merveilleuse avec sa papatte gauche ? LeBron James, en total contrôle tout au long de la partie. Quelques tirs à distance pour commencer, des alley-oop à foison pour Tristan Thompson, 19 points en première mi-temps puis les actions nécessaires en fin de rencontre afin de ne pas laisser le blowout de la première période s’effriter, le cyborg n’a quasiment pas eu à forcer son jeu. Honnêtement, LBJ aurait pu chauffer de lui-même et planter la quarantaine sur une défense qui était tout simplement absente hier soir, mais y avait-il forcément besoin ? Avant un déplacement qui s’annonce tendu ce lundi à Washington, James a validé un deuxième succès en deux visites au Madison Square Garden, et ce fût loin d’être serré.

Le MSG reste le jardin préféré de LeBron James, que Phil Jackson puisse penser le contraire ou non. On aimerait bien qu’un match entre Knicks et Cavs soit serré un de ces quatre à New York, mais tant que l’animal sera aussi concentré lors de chacune de ses visites, Melo et ses potes peuvent oublier.

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top