Cavaliers

Jordan Farmar prêt à signer un contrat de 10 jours avec les Cavaliers : LeBron va bientôt pouvoir arrêter de faire la gueule

Jordan Farmar

Le dossier du meneur de jeu aux Cavaliers avance progressivement. Après un mini-camp effectué avec plusieurs autres joueurs susceptibles de rejoindre Cleveland, le vainqueur serait Jordan Farmar. Un fermier dans l’Ohio, quoi de plus normal.

Tout colérique ces derniers temps, LeBron James va sans doute pouvoir déstresser quelque peu dans les prochains jours. Lui qui attend un « putain de playmaker », il va être servi, même si ce ne sera pas Magic qui va arriver. Après avoir essuyé logiquement le refus des Sixers pour tenter de faire venir T.J. McConnell, plusieurs joueurs ont été testé à l’occasion d’un mini-camp. Ce workout avec quatre joueurs sans contrat avait donc pour but de déterminer qui aura le bonheur de passer de Pôle Emploi à une place de back-up d’un All-Star, dans une équipe visant le titre ultime. Du beau monde était donc là, avec tout d’abord ce perturbé de Lance Stephenson, des meneurs vétérans avec beaucoup de bouteilles comme Mario Chalmers et Kirk Hinrich, mais aussi Jordan Farmar. Si ce dernier a un nom moins clinquant, c’est pourtant lui qui a été le plus convaincant, d’après les informations d’ESPN.

« Des garanties ont été données à Jordan Farmar selon lesquelles, si quelqu’un du workout doit être signé par les Cavs, ce serait lui. […] Selon les sources, Farmar est d’accord pour signer un contrat de dix jours, comme Lance Stephenson, alors que Mario Chalmers et Kirk Hinrich seraient seulement d’accord pour rejoindre l’équipe si les Cavaliers leur offre un contrat garanti jusqu’à la fin de la saison. »

Ainsi, le double champion NBA avec les Lakers (2009 et 2010) serait en pole position pour débarquer dans l’Ohio, et prendre place derrière Kyrie Irving. Sans contrat depuis un passage express aux Kings en tout début de saison (2 matchs joués), il serait donc prêt à signer un contrat de seulement 10 jours, ce qui permettrait aux Cavaliers de se laisser encore une possibilité de changer avant le 23 février si jamais le joueur ne répond pas aux attentes directement. Auteur de 6 points et 4,5 passes de moyenne en carrière, il n’a jamais affolé les compteurs, mais il a toujours été un joueur qui va au charbon en sortie de banc pour tenir la baraque. Chalmers, qui était dans le cinq aux côtés de Lebron pendant la période du King à Miami, et Hinrich, possèdent des profils similaires mais ne sont pas prêts à signer pour seulement dix jours. Lance Stephenson est ok pour ça, mais quand on vise le titre, il vaut mieux se diriger vers la fiabilité plutôt que vers la folie, même si voir Lance et Gérard dans la même équipe aurait été kiffant. C’est donc McFarmar qui ressort vainqueur de cette lutte à quatre.

Jordan Farmar n’est pas encore un joueur des Cavs, mais ça semble bien parti. Au vu de ce qui est disponible sur le marché et de la difficulté à choper un profil convenable, l’ancien meneur des Clippers, des Lakers et des Grizzlies notamment s’apparente à la meilleure solution pour le board des Cavaliers. Reste à attendre la confirmation.

Source : ESPN

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top