Warriors

Anderson Varejao coupé par les Warriors : si Golden State gagne le titre, c’est la VDM ultime

Source : thehoopsdoctors.com

Avis aux coiffeurs, la plus belle moumoute de la NBA rejoint la liste des agents-libres.

Source image : thehoopsdoctors.com

Récupéré par les Warriors en fin de saison dernière, Anderson Varejao pensait être bien tombé à Golden State. Mais à Cleveland comme en Californie, la concurrence est trop forte et le Brésilien a été coupé par sa franchise pour la deuxième fois en moins d’un an.

Drôle de timing pour se séparer d’un intérieur quand on sait que Zaza Pachulia soigne une épaule douloureuse en ce moment. Mais Tahiti Bob a déjà eu sa chance sans réussir à la saisir. Utilisé très ponctuellement depuis le début de la saison, Anderson Varejao n’a pas répondu présent lors de son faible temps de jeu. Titularisé une fois face aux Grizzlies, il avait terminé à 0 point, 5 rebonds et 2 pertes de balle en 18 minutes. De quoi bien regretter Andrew Bogut pour les fans arrivés en Californie avant Kevin Durant. Encore peu convaincus par les performances du Brésilien lors de ses dernières sorties en l’absence du pivot titulaire de l’équipe, les Warriors ont décidé de rompre le contrat du chevelu selon Adrian Wojnarowski de The Vertical. Il est désormais libre de signer où il le souhaite et touchera quand même l’intégralité des 980 431 dollars de son contrat.

Depuis deux rencontres, c’est donc JaVale McGee qui remplace le bûcheron géorgien dans le cinq majeur des derniers finalistes avec style. Toujours aussi tête en l’air, l’abonné du Shaqtin’ A Fool s’est parfaitement intégré dans le collectif californien à base de décalages et de jeu rapide. L’ancien joueur des Nuggets s’en donne à cœur joie et le public apprécie sa présence dans l’équipe. Derrière lui, c’est Kevon Looney et le rookie Damian Jones qui se partagent les minutes sous le cercle quand les Warriors n’optent pas pour le small-ball. La présence de Varejao était donc devenue superflue, voire même anti-productive vis-à-vis des jeunes talents à développer à l’intérieur. D’autant que le compatriote de Bruno Caboclo avait un peu des allures de chat noir avec trois Finales NBA perdues dans sa carrière. Le front office de Golden State a été un peu superstitieux sur ce coup là et a préféré offrir le dernier spot du roster à Briante Weber, l’arrière de Sioux Falls en D-League pour un contrat renouvelable de 10 jours.

Coupé par les deux meilleures franchises de la NBA en un an, Anderson Varejao va tenter de trouver une franchise un peu moins exigeante où terminer la saison. Mais avec le peu qu’il a montré depuis deux ans, la tâche ne s’annonce pas facile.

Source texte : Adrian Wojnarowski – The Vertical


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top