Kings

Garrett Temple absent deux ou trois semaines : la base arrière des Kings en état d’alerte

Garrett Temple

Heureusement, Rudy Gay est là… Oh wait !

Source image : YouTube

Déjà handicapés sévèrement par la blessure longue durée de Rudy Gay, les Kings ont vu leur infirmerie se remplir avec la blessure de Garrett Temple cette fois. Si son absence ne sera pas aussi longue elle va quand même peser dans l’équilibre des rotations californiennes.

Le début de l’année 2017 n’est pas resplendissant pour les Kings. Ce changement d’année est pour le moment cauchemardesque en ce qui concerne la condition physique de plusieurs joueurs. Le premier à s’être brisé, Rudy Gay, l’a fait sur une durée très longue qui le prive d’ores et déjà d’un retour cette année. En plus de cela, Omri Casspi est sur le retour, mais est toujours indisponible au moins jusqu’au 6 février. Pour finir, c’est désormais Garrett Temple qui va devoir rester à la maison. Touché à la cuisse, l’arrière de 30 ans est écarté des parquets pour deux à trois semaines. Débarqué en Californie cette année après plusieurs années à Washington, Temple effectue sa meilleure saison en carrière sous le maillot des Kings. Avec 7,8 points à 44 % au tir, dont 37 % à trois-points, le tout agrémenté de 2,3 passes décisives et 1,2 interception, GT n’est pas un cador, mais c’est typiquement le genre de mec qui va toujours apporter une présence utile quand il sera sur le parquet. Durant les prochains jours, sa présence se limitera à servir les jus d’orange dans les vestiaires, le temps de soigner totalement son gros bobo.

Pendant ce temps-là, Dave Joerger va devoir une nouvelle fois adapter ses rotations. Dans le cinq majeur lors des dernières rencontres, Temple avait profité de la blessure de Rudy Gay pour gratter un peu plus de temps de jeu. Cette fois, d’autres joueurs affamés vont pouvoir profiter de ces deux absences afin de prouver qu’ils en ont. En premier lieu, Matt Barnes devrait retrouver une place de starter, et voir son temps de jeu prendre de l’ampleur. Mais derrière le vétéran, si Omri Casspi va revenir sous quelques jours pour redonner d’autres solutions, Malachi Richardson et Ben McLemore gratteront sans doute quelques minutes supplémentaires. Les deux jeunes de la ligne arrière californienne ont donc une belle opportunité pour prendre de l’épaisseur dans la rotation. Toujours engagés dans la course aux Playoffs, les Kings auront besoin d’eux pour traverser les prochaines semaines sans encombres particulières.

Le passage de la mi-saison a été mal digéré par certains organismes à Sacramento. Privés de plusieurs joueurs importants dans les rotations, les Kings vont devoir bricoler afin de rester au contact de la 8ème place. Pour enfin espérer retrouver les Playoffs, un mot disparu du vocabulaire depuis plus d’une décennie pour la franchise…

Source texte : The Sacramento Bee

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top